La mer de glace transformée en source d'électricité - L'EnerGeek

La mer de glace transformée en source d’électricité

merdeglaceDepuis 1973, EDF utilise la mer de glace pour générer de l’énergie propre : située dans les Alpes, elle peut produire l’équivalent de la consommation annuelle d’électricité de 50.000 personnes, mais doit néanmoins faire face à de nombreuses contraintes.

Installé près de Chamonix, le site exploité par EDF (usine hydroélectrique des Bois) est presque invisible depuis la vallée. Sur la falaise, une série de galeries creusées dans le granit, prolongée par un escalier de 230 marches, conduisent à la première prise d’eau aménagée par l’électricien en 1973. Seulement depuis, le glacier a reculé sous l’effet du réchauffement climatique et de nouveaux aménagements ont été nécessaires.

Ainsi, en 2011, une nouvelle galerie d’1,1 km a été construite pour permettre de « chercher l’eau glaciaire encore plus en amont ». Pour comprendre le procédé, France 3 région Alpes explique : « L’eau de fonte, qui jaillit de la glace en jets puissants, est canalisée dans une galerie d’environ 3 km de long et vient s’engouffrer dans un puits blindé de 300 m de haut, avant d’être turbinée dans une centrale nichée dans la montagne ».

Toutefois, les eaux du glacier étant chargées de sable (environ 1 000 tonnes par jour), le responsable de la centrale, François-Régis Chevreau, assure qu’il s’agit de « la turbine qu’on change le plus souvent en France ! » Par ailleurs, tandis que le Laboratoire de Glaciologie et Géophysique de l’Environnement (LGGE) de Grenoble estime que « le front du glacier devrait encore reculer de 1,2 km d’ici à 2040 », le directeur du groupement d’exploitation hydraulique Savoie-Mont-Blanc, Cyrille Perier, envisage encore de futures adaptations.

Rédigé par : jacques-mirat

Avatar
jeu 6 Avr 2017
Confronté à une demande d'électricité en forte augmentation ces dernières années et à la nécessité de réduire ses émissions de gaz à effet de serre, le Maroc souhaite développer ses capacités de production renouvelables pour atteindre 42% de son mix…
L’Agence internationale de l’énergie (AIE) critique une fois de plus le modèle de la transition énergétique allemande dans un nouveau rapport. L’agence de l’OCDE a indiqué que le coût de la sortie du nucléaire entamée outre-Rhin n’était pas raisonnable, et…
mer 15 Fév 2017
Si le Ceta, l'accord de libre-échange entre le Canada et l'Union européenne, suscite toujours de nombreuses inquiétudes quant à ses effets sur certains secteurs de l'économie, il pourrait également s'avérer contraire aux objectifs de lutte contre le changement climatique. Le…
jeu 12 Juil 2018
Alors que le ministère de la Transition écologique et solidaire signait mercredi 11 juillet 2018 des chartes d’engagement avec les cinq premiers territoires d’expérimentation sélectionnés dans le cadre du Contrat de Transition écologique (CTE), la question du financement de ce…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.