L'éolien terrestre, un marché en hausse selon Xerfi - L'EnerGeek

L’éolien terrestre, un marché en hausse selon Xerfi

éolien terrestreD’après une étude du cabinet Xerfi, l’éolien terrestre en France va progresser de 50% d’ici 2020. A cette date, il représenterait alors 17 GW de puissance installée sur le territoire nationale, une capacité qui serait toutefois inférieure à celle fixée par la loi de transition énergétique.

En 2015, la France a porté la capacité installée de l’éolien terrestre à 10 293 MW en cumulé a précisé le syndicat France Energie Eolienne (FEE). Selon les estimations du cabinet Xerfi, cette énergie renouvelable pourrait atteindre 11,5 GW en 2016 et 17 GW en 2020. Un cap symbolique important alors qu’un nouveau mécanisme de soutien est en cours d’élaboration pour les énergies renouvelables.

Cette tendance profiterait ainsi de nouvelles mesures de simplification, expliquent les auteurs de l’analyse intitulée : « Le marché français de l’éolien à l’horizon 2020 ». Pour autant, cette progression serait donc insuffisante pour atteindre l’objectif fixé par la loi de transition énergétique pour l’éolien terrestre, à savoir 19 GW à l’horizon 2020.

Rédigé par : jacques-mirat

Avatar
mar 8 Août 2017
Le président angolais José Eduardo dos Santos, qui doit quitter ses fonctions d'ici la fin du mois, a inauguré vendredi 4 août 2017 à Lauca, dans l’ouest du pays, le plus grand barrage hydroélectrique d’Angola. Cette installation qui comptera à…
sam 2 Juil 2016
Tandis que, pendant 5 jours, EDF présente la smartflower au Jardin des Plantes, l’électricien propose du 2 au 6 juillet trois ateliers ludiques afin de permettre aux visiteurs de mieux comprendre le fonctionnement de l’énergie photovoltaïque. (suite…)
mer 16 Oct 2013
Selon les données du baromètre publié par Bloomberg New Energy Finance (BNEF), les investissements mondiaux dans les énergies renouvelables ont connus, au cours du troisième trimestre 2013, une baisse de 20% par rapport à la même période l'année dernière. Au…
lun 18 Juin 2018
Toujours en cours de négociations entre l’Etat français et Bruxelles, les conditions d’ouverture à la concurrence des concessions hydrauliques françaises continuent de faire polémique. Après les salariés et les élus locaux, qui n’ont eu de cesse de manifester leur désaccord…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.