Areva victime de la notation de S&P - L'EnerGeek

Areva victime de la notation de S&P

nucléaireL’agence de notation Standard & Poor’s vient de dégrader la note de l’entreprise publique Areva. Depuis plusieurs mois déjà, les analystes américains s’inquiètent de la stratégie économique du géant français de l’atome.

En 2014, l’agence Standard & Poor’s envisageait déjà des « déviations en termes de performance opérationnelle ou d’endettement » du groupe Areva. La nouvelle baisse de sa note de BB- à B+, actée le 17 décembre dernier, anticipe notamment « de nouvelles pertes importantes dans ses activités réacteurs et services, et des pertes complémentaires dans ses activités renouvelables en cours d’abandon ».

Toujours selon l’agence S&P, cette dépréciation pourrait bien se poursuivre dans les prochains mois si la situation n’est pas rapidement clarifiée. En effet, elle précise également que « si le soutien de l’Etat et les mesures de financement ne sont pas clairement énoncés à l’horizon de février 2016, nous allons probablement abaisser la note d’un ou plusieurs crans ».

Alors que la scission du groupe semble inévitable, les modalités de ce bouleversement restent encore à définir. L’une de questions qui se posent encore aujourd’hui est la suivante : les autorités européennes vont-elles approuver « l’injection de capital de la part de l’Etat français dans Areva » ?

Rédigé par : jacques-mirat

Avatar
Réseau de Transport d’Électricité (RTE), filiale d'EDF en charge du réseau public de transport d'électricité, a publié comme chaque année son bilan électrique. Selon cette étude chiffrée, 2014 a été une année marquée par la baisse de la consommation d'électricité, en…
jeu 2 Avr 2015
L'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) a annoncé, lundi 30 mars dans un communiqué de presse, ne pas avoir identifié d'éléments génériques mettant en cause la capacité d'EDF à maîtriser la sûreté de ses réacteurs de 1.300 MW jusqu'à leur quatrième…
mar 7 Oct 2014
Le Président bolivien, Evo Morales, a annoncé le jeudi 2 octobre dernier la volonté de son gouvernement d'investir à long terme dans l'énergie nucléaire et de lancer la construction de la première centrale dans le département de La Paz d'ici…
mar 24 Juin 2014
Les États-Unis ont annoncé vouloir mettre en place une série de réacteurs nucléaires de poche pour renforcer le secteur énergétique africain. L’objectif : résoudre les problèmes de pénurie d’énergie d’ici 2023 d’après les déclarations du mercredi 18 juin 2014 à Addis-Abeba…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.