Guinée : le président Alpha Condé inaugure le barrage de Kaleta - L'EnerGeek

Guinée : le président Alpha Condé inaugure le barrage de Kaleta

barrage_kaleta_guinée_photo_cweLe président guinéen Alpha Condé a officiellement inauguré ce lundi 28 septembre le nouveau barrage hydroélectrique de Kaleta, sur le fleuve Konkouré, à 150 km au nord-est de la capitale Conakry. Un ouvrage colossal de 240 MW de puissance qui devrait permettre, selon les autorités, de combler une part importante du déficit électrique national.

Accompagné de ses homologues nigérien, Mahamadou Issoufou, et congolais, Denis Sassou Nguesso, le président guinéen a célébré cette semaine en grande pompe le lancement du nouveau barrage de Kaleta destiné à alimenter en électricité la capitale Conakry et huit autres préfectures de la basse et moyenne Guinée.

Situé dans la préfecture de Dubréka (nord de Conakry), ce barrage dispose d’un volume d’eau de 23 millions de m3 et d’une capacité de production de 240 mégawatts. Son coût global s’est élevé à 526 millions de dollars (environ 468 millions d’euros), financé principalement par la banque chinoise China Eximbank, à hauteur de 75%, et le gouvernement guinéen pour les 25% restant.

Lancé en 2012 et prévu initialement sur une période de quatre ans, ce chantier majeur pour la Guinée aura finalement été plus rapide qui prévu. L’opérateur en charge, l’entreprise China International Water and Electric (CWE), fut en effet prié par le président Alpha Condé lui même de raccourcir les délais.

“Pour répondre aux besoins pressants de la capitale Conakry et du réseau interconnecté, l’ouvrage a été réalisé en seulement trois ans, alors que le délai contractuel prévoyait 48 mois”, explique le ministre de l’Énergie et de l’hydraulique, Cheick Taliby Sylla. Au total, plus de 2.500 Guinéens et de 850 Chinois auront travaillé sur ce chantier.

Présent pour l’occasion, Jean-Louis Borloo, président de la fondation “Energies pour l’Afrique”, s’est félicité de la réalisation concrète d’un projet qui devrait permettre de résorber significativement le déficit énergétique du pays (estimé jusqu’ici à plus de 400 MW) et d’améliorer les conditions de vie de plus de quatre millions de Guinéens.

Crédits photo : CWE

Rédigé par : livingston-thomas

Avatar
ven 3 Mar 2017
Nevers n’est pas forcément la ville de France que l’on associe le plus aux technologies de pointe. Et pourtant... Courant mars, la ville se prépare à inaugurer une première sur le territoire français : un arbre solaire. Bien loin des accessoires solaires…
jeu 2 Oct 2014
D'ici une trentaine d'années, le soleil pourrait bien devenir la ressource dominante dans les mix électriques mondiaux. C'est en tout cas le scénario révélé lundi 29 septembre par l'Agence Internationale de l'Énergie (AIE). L'organisation internationale fondée par l'OCDE en 1974 a…
lun 9 Avr 2018
Alors que l'essence sans-plomb contenant jusqu'à 10% d'éthanol (SP95-E10) est sur le point de devenir la première essence utilisée en France (devant le traditionnel SP95), selon le dernier bilan annuel de la Collective du bioéthanol, une nouvelle innovation du groupe…
lun 30 Mai 2022
La semaine dernière, les ministres de l'énergie et du développement durable des pays du Gz étaient réunis à Berlin. L'objet des discussions : la fin des financements en faveur des énergies fossiles et la défense de l'électricité verte. Le G7…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.