Un premier site d'essai offshore pour les énergies marines renouvelables - L'EnerGeek

Un premier site d’essai offshore pour les énergies marines renouvelables

sem-revLe tout premier site d’essai en mer pour les énergies marines renouvelables a été inauguré mardi 25 août par le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et Centrale Nantes. L’objectif : tester de nouvelles technologies en conditions réelles et donner un coup de boost à ces filières naissantes.

Le nouveau site, baptisé SEM-REV, est situé au large du Croisic (Loire-Atlantique) et sera pleinement opérationnel à partir du mois de septembre. Il permettra de mieux étudier les diverses technologies – éoliennes offshore, turbines houlomotrices, etc. – en conditions réelles.

SEM-REV dispose en effet d’équipements en mer et à terre, parmi lesquels un câble électrique de 8 MW raccordé au réseau national. En l’espace de 24 heures, il sera ainsi possible de connecter jusqu’à trois dispositifs de production d’énergie de manière simultanée.

Un atout de taille quand on observe la forte demande dont a fait l’objet le site auprès des industriels : pas moins de 39 projets sont d’ores et déjà inscrits, à l’instar de CETO (de Canergie Wave Energy) ou de Floatgen (d’Ideol).

Le site devrait ainsi permettre à une filière encore naissante de franchir un nouveau pallier : “Le site SEM-REV va devenir un pièce maîtresse de la filière française des énergies marines renouvelables en Pays de la Loire”, indique le CNRS dans un communiqué.

Au total, le SMR-REV est doté d’un budget avoisinant les 20 millions d’euros, essentiellement apportés par la Région Pays de la Loire (9,9 millions), l’Etat (3,2), le fonds européen FEDER (2,5) et le département Loire-Atlantique (1,25).

Rédigé par : Fabien Maout

Avatar
mer 3 Août 2016
Souvent présentée comme la solution miracle, l’énergie photovoltaïque séduit de très nombreux pays africains, à l’instar du Burkina Faso. Pourtant, le bloggeur canadien Philippe Gauthier, du mensuel culturel "Voir", rappelle que cette technologie nécessite des métaux rares qui « limiteront sérieusement le déploiement…
jeu 16 Juin 2016
La première capitalisation boursière du CAC 40 vient de faire l’acquisition du fournisseur d’énergie belge Lampiris. L’opération, estimée à 180 millions d’euros, confirme la stratégie du pétrolier français qui s’intéresse désormais au secteur de l’électricité. (suite…)
ven 21 Août 2015
Le chef de l'État français, actuellement en visite en Rhône-Alpes, s'est rendu sur plusieurs sites énergétiques savoyards. L'occasion pour lui d'annoncer le doublement d'un appel d'offres dans le domaine de l'énergie solaire et de rappeler l'importance du COP21 qui s'annonce.…
jeu 26 Jan 2017
Plus connus pour leurs réserves en hydrocarbures, les Emirats arabes unis anticipent pourtant depuis plusieurs années l'après pétrole via le développement de sources d'énergie alternatives. La compagnie publique émiratie DEWA par exemple, a confirmé mercredi dernier l'attribution aux groupes espagnols…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.