Production d'électricité : le bilan carbone s'améliore en Europe - L'EnerGeek

Production d’électricité : le bilan carbone s’améliore en Europe

éolienne_photo_frederic_BissonAlors que la 21ème conférence sur le climat, tout le monde ou presque semble conscient de l’importance de réduire les émissions mondiales de CO2. A commencer par le pape, dont la dernière encyclique met l’accent sur le danger que les activités humaines font peser sur la planète. L’une de ses activités parmi les plus “impactantes” sur le réchauffement climatique est la production d’électricité. L’occasion de rappeler quels efforts ont été accomplis récemment par les principaux électriciens du Vieux Continent. 

Réévalué dans le dernier rapport du cabinet d’audit et de conseil PwC France, le facteur carbone des producteurs d’électricité européens est semble-t-il sur la bonne voie. Les émissions de gaz à effet de serre en lien avec la production d’électricité ont en effet diminué sur l’année 2013 de 7,6% passant de 725 millions de tonnes de CO2 (Mt CO2) en 2012 à 671 Mt CO2 l’année suivante.

Basée sur les résultats des vingt plus gros producteurs européens, cette étude rappelle toutefois que la diminution des émissions de CO2 reste assez inégale selon les opérateurs. Si des groupes comme RWE, E.ON, Enel ou EDF ont tous enregistré une baisse significative de leurs émissions de plusieurs millions de tonnes, d’autres ont eu plus de difficultés à inverser la tendance. On peut citer notamment le groupe suédois Vattenfall, seul groupe parmi les cinq plus gros producteurs à avoir enregistré une hausse de ses émissions.

Cela étant, avec une baisse de plus de 5,2% (328 kg CO2 /MWh en 2013 contre 346 kg CO2 /MWh en 2012), l’évolution du facteur carbone moyen des électriciens européens reste plus que positive. Un résultat permis entre autres par la bonne performance du groupe français EDF sans lequel le facteur carbone européen s’élèverait à plus de 428 kg CO2/MWh, soit une augmentation du plus de 30%.

En effet, malgré sa production très importante, le groupe français présente à ce jour un des bilans carbone les plus faibles d’Europe (88 kg CO2/MWh), et cela grâce à un mix de production électrique largement décarboné (à plus de 90% en France) composé principalement d’énergie hydraulique et nucléaire. Une performance partagée avec les groupes groupes Statkraft, Fortum, Verbund, PVO, Iberdrola & Scottish Power et Dong.

Enfin, si une légère baisse de la production d’électricité sur cette période peut aider à expliquer ces résultats, les auteurs de l’étude mettent également en avant l’amélioration des performances environnementales liées à la production d’origine fossile et la meilleure intégration des énergies renouvelables. L’analyse des 20 principaux acteurs de ce marché montre en effet une hausse conséquente de la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables de 4,5 % en 2013, atteignant ainsi 422 TWh.

Crédits photo : Frédéric Bisson

Rédigé par : arthur-leroy

Avatar
mer 31 Août 2016
En Allemagne, les énergéticiens sont en pleine restructuration depuis la transition énergétique - « energiewende ». E.ON a ainsi décidé de créer une filiale entièrement dédiée au gaz et au charbon. Mais alors qu’Uniper a enregistré une perte de plusieurs milliards d’euros…
mar 16 Avr 2013
Inaugurée par Bertrand Delanoë lundi 15 avril, la Hall Pajol devient la plus grande centrale urbaine du pays avec ses 3500 mètres carrés de panneaux solaires sur son toit. Après 3 ans de travaux, l’ancien hangar SNCF situé à proximité…
ven 8 Mar 2013
Le coût de la transition énergétique fait débat en Allemagne. Fin février, le ministre  de l’Environnement, Peter Altmaier, a prévenu que la sortie du nucléaire pourrait coûter 1.000 milliards d’euros au pays sur les deux prochaines décennies. Une explosion des…
ven 20 Jan 2017
Le groupe Engie s'est vu attribuer jeudi 12 janvier le dernier le contrat de délégation de service public du nouveau réseau de chaleur à base de géothermie de la Plaine Rive Droite de Bordeaux Métropole. Pour la première fois en France…

COMMENTAIRES

  • Même si le bilan carbone a baissé, cela n’est malheureusement pas suffisant, nous tardons réellement à intégrer les énergies renouvelables au réseau d’électricité en France.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.