EDF autorisé à relancer trois réacteurs au Royaume-Uni - L'EnerGeek

EDF autorisé à relancer trois réacteurs au Royaume-Uni

Heysham_centrale_nucléaireL’autorité britannique de régulation nucléaire (ONR) a autorisé le vendredi 21 novembre dernier, EDF Energy, filiale du groupe français au Royaume-Uni, à remettre en activité trois réacteurs nucléaires arrêtés au mois d’août dernier suite à la découverte d’un défaut sur une installation similaire.

Après plusieurs mois d’inspection, les réacteurs Heysham 1-2 et Hartlepool 1 et 2 ont donc été déclarés aptes à reprendre du service. Une bonne nouvelle pour le gouvernement britannique qui craignait des difficultés d’approvisionnement électrique possibles pour cet hiver alors que 5 GW de capacité nucléaire sont actuellement hors service en raison d’interruptions planifiées ou imprévues.

Comme l’a déclaré l’autorité britannique dans un communiqué, “l’ONR a donné aujourd’hui l’autorisation de remise en service de trois réacteurs dans les centrales Heysham 1 et Hartlepool”. Elle a réalisé “une évaluation indépendante” et est satisfaite des conditions de sécurité et de sûreté démontrées par le groupe EDF.

Les réacteurs Heysham 1 et Hartlepool 2 devaient être remis en service le samedi 22 novembre et Hartlepool 1 le 26 novembre. Le réacteur de Heysham 1-1, dont un défaut a été détecté sur la  chaudière, est arrêté depuis le mois de juin et ne devrait pas être remis en service avant fin décembre. Ce quatrième réacteur fera d’ailleurs l’objet d’une procédure de vérification indépendante et d’une nouvelle demande d’autorisation auprès de l’ONR.

Les centrales Heysham 1 et Hartlepool disposent chacune d’une puissance cumulée de près de 1,2 gigawatt, fournie par deux réacteurs sur chaque site. Elles ont été mises en service en 1983 et doivent être arrêtées définitivement en 2019. La suspension de ces tranches trentenaires est intervenue au moment où le Royaume-Uni veut renouveler un parc énergétique vieillissant. Le gouvernement britannique avait d’ailleurs annoncé dans ce cadre en octobre 2013 un nouvel accord avec EDF pour la construction de deux réacteurs EPR à Hinkley (sud-ouest), un projet de 16 milliards de livres (20 milliards d’euros) qui permettra la fourniture de 3,2 gigawatts au réseau.

Le groupe EDF exploite aujourd’hui 15 réacteurs nucléaires en Grande Bretagne pour une production de 60,5 TWh.

Crédits photo : David Pickavant

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 20 Déc 2013
L’IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire) vient de publier un rapport sur la sûreté de la radioprotection du parc nucléaire français en 2012. Selon l’organisme chargé de faire une veille technique permanente du parc nucléaire EDF (58 réacteurs), le…
mer 23 Sep 2015
Si l'accident nucléaire de Fukushima qui toucha le Japon en mars 2011 fut la conséquence directe d'une catastrophe naturelle de grande ampleur (tremblement de terre et tsunami), le groupe énergétique Tepco, exploitant de la centrale, a sa part de responsabilités. Une…
lun 10 Oct 2016
Si en 2014 les Etats-Unis ont décidé de suspendre partiellement les échanges avec Moscou, désormais la coopération pour l’énergie atomique entre les deux puissances est au point mort. En effet, le Premier ministre russe, Dmitri Medvedev, a signé le 5 octobre dernier…
jeu 17 Oct 2013
Selon des informations publiées mercredi 16 octobre par le Figaro et le Financial Times, le groupe China General Nuclear Power Corporation (CGNPC) devrait rejoindre EDF sur le projet de construction des deux réacteurs EPR d'Hinkley Point, au Royaume-Uni. Partenaire d'EDF…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.