EDF autorisé à relancer trois réacteurs au Royaume-Uni - L'EnerGeek

EDF autorisé à relancer trois réacteurs au Royaume-Uni

Heysham_centrale_nucléaireL’autorité britannique de régulation nucléaire (ONR) a autorisé le vendredi 21 novembre dernier, EDF Energy, filiale du groupe français au Royaume-Uni, à remettre en activité trois réacteurs nucléaires arrêtés au mois d’août dernier suite à la découverte d’un défaut sur une installation similaire.

Après plusieurs mois d’inspection, les réacteurs Heysham 1-2 et Hartlepool 1 et 2 ont donc été déclarés aptes à reprendre du service. Une bonne nouvelle pour le gouvernement britannique qui craignait des difficultés d’approvisionnement électrique possibles pour cet hiver alors que 5 GW de capacité nucléaire sont actuellement hors service en raison d’interruptions planifiées ou imprévues.

Comme l’a déclaré l’autorité britannique dans un communiqué, “l’ONR a donné aujourd’hui l’autorisation de remise en service de trois réacteurs dans les centrales Heysham 1 et Hartlepool”. Elle a réalisé “une évaluation indépendante” et est satisfaite des conditions de sécurité et de sûreté démontrées par le groupe EDF.

Les réacteurs Heysham 1 et Hartlepool 2 devaient être remis en service le samedi 22 novembre et Hartlepool 1 le 26 novembre. Le réacteur de Heysham 1-1, dont un défaut a été détecté sur la  chaudière, est arrêté depuis le mois de juin et ne devrait pas être remis en service avant fin décembre. Ce quatrième réacteur fera d’ailleurs l’objet d’une procédure de vérification indépendante et d’une nouvelle demande d’autorisation auprès de l’ONR.

Les centrales Heysham 1 et Hartlepool disposent chacune d’une puissance cumulée de près de 1,2 gigawatt, fournie par deux réacteurs sur chaque site. Elles ont été mises en service en 1983 et doivent être arrêtées définitivement en 2019. La suspension de ces tranches trentenaires est intervenue au moment où le Royaume-Uni veut renouveler un parc énergétique vieillissant. Le gouvernement britannique avait d’ailleurs annoncé dans ce cadre en octobre 2013 un nouvel accord avec EDF pour la construction de deux réacteurs EPR à Hinkley (sud-ouest), un projet de 16 milliards de livres (20 milliards d’euros) qui permettra la fourniture de 3,2 gigawatts au réseau.

Le groupe EDF exploite aujourd’hui 15 réacteurs nucléaires en Grande Bretagne pour une production de 60,5 TWh.

Crédits photo : David Pickavant

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 8 Nov 2016
Une étude réalisée par l’institut de sondage Toluna montre que les énergéticiens tricolores bénéficient d’une bonne réputation. Ainsi, alors qu’EDF se place troisième dans le classement des meilleures entreprises françaises pour travailler, le pétrolier Total est considéré comme la septième…
ven 11 Avr 2014
Mercredi 9 avril à Pierrelatte (Drôme), les premiers rencontres de l’alternance des métiers du nucléaire, organisées par les deux géants français du secteur EDF et Areva, ont attiré pas moins de 600 étudiants. La moitié de ces candidats à l’alternance…
ven 8 Juil 2016
Selon EDF, le marché mondial du démantèlement des réacteurs nucléaires représentera environ 200 milliards d'euros au cours des quinze prochaines années. Pour s’imposer comme un « acteur clé du démantèlement à l'international », sa filiale Socodei finalise en ce moment un rapprochement…
Largement salué ces derniers jours pour avoir dépassé les objectifs de la loi de transition énergétique et entériné la "neutralité carbone" en France dès 2050, le plan climat du ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot décline une…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.