Le réseau belge fragilisé avec deux réacteurs nucléaires en moins - L'EnerGeek

Le réseau belge fragilisé avec deux réacteurs nucléaires en moins

centrale_doel_photo_Alexandre-JacqueminLe gestionnaire du réseau éclectique belge tire la sonnette d’alarme. Selon Elia la sûreté d’alimentation électrique sera précaire au cours des prochains hivers si les réacteurs nucléaires de Doel 3 et de Tihange 2 ne sont pas remis en service.

Doel 3  et de Tihange 3 ont été arrêtés à titre préventif, puisque la présence de microfissures a été détectée sur les cuves de ces réacteurs. La relance des ces tranches nucléaires à l’automne n’étant à l’actuelle pas assurée, le gestionnaire du réseau haute tension prévient que l’équilibre électrique pourrait être difficile à assurer en cas de gros pics de consommation hivernaux.

La société Elia a pourtant pris soin de constituer une réserve stratégique de 800 MW, dans le cadre d’un plan national de sécurité d’approvisionnement électrique. Mais le volume de cette réserve, qui sera effective au 1er novembre et pour une durée de trois ans, n’a pas été calculé en étant compte de la mise à l’arrêt des deux réacteurs nucléaires.

Elia tient à toutefois à modérer le risque de blackout pour cet hiver : le volume de 800 MW a été calculé avec une margé de sécurité importante. En revanche le risque serait accru à partir de l’hiver 2015/2016, à partir duquel le volume de réserve nécessaire serait compris entre 1.200 et 2.200 MW.

Le volume de réserve est constitué de centrales à l’arrêt (notamment celles au gaz faute de rentabilité) que  les exploitants s’engagent à relancer en cas de besoins, mais de l’effacement de consommation potentiel d’industriels fortement consommateur d’électricité.

La création de ce volume de réserves a été décidée par Bruxelles en raison de la mutation du paysage énergétique : hausse de la part des énergies intermittentes dans le mix, sortie du nucléaire engagée à partir de 2015…

Crédits photo : Alexandre-Jacquemin

Rédigé par : jacques-mirat

Avatar
ven 7 Juin 2019
Ce mercredi 5 juin 2019, le gestionnaire du réseau électrique français a publié son analyse saisonnière pour l'été 2019. L'occasion pour RTE de faire le point sur la sécurité d’approvisionnement en France. Et comme cet hiver, l’été devrait se passer…
lun 23 Nov 2015
Nuclear for climate est une initiative lancée par la Société Française d'Energie Nucléaire (SFEN), l'American Nuclear Society (ANS), et l’European Nuclear Society (ENS) en 2014. S’appuyant sur les travaux de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique, elle confirme les analyses du…
ven 20 Déc 2013
L’IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire) vient de publier un rapport sur la sûreté de la radioprotection du parc nucléaire français en 2012. Selon l’organisme chargé de faire une veille technique permanente du parc nucléaire EDF (58 réacteurs), le…
jeu 11 Jan 2018
En déplacement dans les départements du Val d’Oise et de l’Eure vendredi 5 janvier 2018, Sébastien Lecornu, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, a détaillé le dispositif du chèque énergie qui remplacera les tarifs sociaux…

COMMENTAIRES

  • C’est le risque avec d’importantes énergies intermittentes et si les énerges fossiles ne prennent pas le relais. Depuis le temps que c’est prédit.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.