Areva confirme qu’il travaille à l’optimisation de l’EPR avec EDF - L'EnerGeek

Areva confirme qu’il travaille à l’optimisation de l’EPR avec EDF

epr_areva_edfFin février, EDF, par l’intermédiaire de son directeur exécutif en charge de la production et de l’ingénierie Hervé Machenaud, expliquait devant la commission d’enquête parlementaire sur le nucléaire que son groupe travaillait à l’optimisation du réacteur de nouvelle génération EPR, en partenariat avec Areva. Une information désormais confirmée par Luc Ousel.

A l’occasion d’un débat organisé par Les Echos, le président du directoire d’Areva a déclaré que des possibilités d’optimisation du réacteur étaient d’ores et déjà étudiées.

« Ces travaux d’optimisation se font avec EDF, avec des optimisations à court, moyen et long terme. Très naturellement, il y a des simplifications, il y a de nouvelles méthodes de construction qui sont injectées, qui permettent de diminuer le coût, de diminuer la durée de construction ».

Luc Oursel a expliqué qu’un retour d’expérience des trois premiers chantiers de l’EPR (Flamanville, Chine, Finlande) permettrait d’orienter ces optimisations.

« Il y aura un jour un EPR palier, c’est-à-dire produit en série, à un horizon qu’on n’est pas encore capable de déterminer », a ajouté le patron d’Areva.

Ces ajustements permettraient en outre de rendre le réacteur plus attractif à l’export. C’est d’ailleurs à l’occasion de l’appel d’offres très attendu de l’Arabie Saoudite que les deux géants du nucléaire français pourrait présenter la nouvelle version de leur EPR.

Rédigé par : jacques-mirat

Avatar
lun 27 Jan 2020
Alors que le pays avait annoncé, en 2018, qu'il renonçait à construire de nouvelles centrales nucléaires, le ministre des Finances de l'Afrique du Sud, Tito Mboweni, vient de déclarer, ce dimanche 26 janvier 2020, que le nucléaire pouvait être une…
lun 11 Déc 2017
Si la centrale de Fessenheim devrait bel et bien fermer fin 2018, comme l’envisage le groupe depuis le mois d’avril dernier, EDF a rappelé à l’occasion de la publication de ces données 2018 sur le site du gestionnaire RTE, que…
lun 21 Juin 2021
Les organisations syndicales ont appelé les salariés d'EDF et d'Engie et les usagers de l'énergie à manifester, ce mardi 22 juin 2021, pour appeler à la création d'un service public de l'énergie et empêcher le projet de réforme d'EDF en…
jeu 11 Mai 2017
Source d'énergie quasi inépuisable, la fusion nucléaire alimente la recherche technologique depuis de nombreuses années. Si les progrès sont lents et les programmes de recherche fastidieux, de récentes découvertes ont fait naître l'espoir d'un premier réacteur opérationnel dans moins d'une…

COMMENTAIRES

  • Attendons ce fameux appel d’offres pour voir ce qui sera proposé.

    Mais pour un pays bien ensoleillé comme celui-là, même un EPR de série ne sera pas compétitif avec le solaire.

    Avec une production d’électricité photovoltaïque de 1.700 à 1.800 kWh/kWc chaque année selon les régions, la même qu’en Egypte, ce pays pourrait dès aujourd’hui produire de l’électricité solaire sur la base de 54 €/MWh en utilisant l’expérience allemande.

    Pour la géographie et le soleil, c’est une simple extension du sud de la Méditerranée.

    http://energeia.voila.net/electri2/mediterranee.htm

    L’électricité photovoltaïque peut donc déjà y être produite pour deux fois moins cher que celle attendue pour le nucléaire EPR en France en 2016/2017 (107 €/MWh) et en Angleterre en 2023 (114 €/MWh).

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.