Pourra-t-on produire de l’électricité grâce aux tornades ? - L'EnerGeek

Pourra-t-on produire de l’électricité grâce aux tornades ?

Considérées comme des phénomènes météorologiques destructeurs, les tornades ne paraissent pas en mesure de produire de l’électricité. Ce n’est pas l’avis de Louis Michaud, inventeur canadien, qui a décidé de transformer l’énergie de tourbillons artificiels en électricité.

Le constat de départ est simple. Les phénomènes météorologiques comme les tornades ou les ouragans dégagent une gigantesque énergie. Selon certaines études, l’énergie produite par l’ouragan Katrina qui a ravagé le sud des Etats-Unis en 2005, aurait pu satisfaire les besoins en électricité de la planète pour une année.

Des inventeurs ont donc eu l’idée d’exploiter cette énergie à l’échelle humaine.  Louis Michaud a mis au point un système de « moteur à tourbillon atmosphérique » qui consiste à créer une tornade artificielle alimentant des turbines produisant de l’énergie électrique. Les tourbillons créés étant gardés sous contrôle.

Intéressée, la fondation Thiel a décidé de subventionner ce projet à hauteur de 300.000 dollars canadiens afin de permettre la construction d’un prototype.

[stextbox id=”info”]Comment ça marche ?[/stextbox]

La machine se compose d’une serre surmontée d’une cheminée. Chauffée par les rayons du soleil, la serre produit de l’air chaud. Un mouvement à la base de la machine permet de créer un tourbillon d’air chaud et humide qui va s’échapper par la cheminée, seule sortie possible. Ce tourbillon est maintenu en activité grâce à la température plus fraîche de l’atmosphère extérieure. Cette énergie tourbillonnante permet alors de faire fonctionner des turbines, qui vont agir comme des éoliennes.

Le prototype de Louis Michaud est une machine de 8 mètres de haut. Selon son concepteur, une station de 100 mètres de diamètre aurait une puissance de 200 MW. Une telle technologie permettrait de produire de l’énergie en réduisant les coûts puisque selon Louis Michaud, le KWh reviendrait à 3 cents (dollar canadien).

[stextbox id=”info”]Garder le contrôle[/stextbox]

L’enjeu est de « convertir l’énergie des tornades en énergie propre », mais aussi «  de la contrôler ». Selon Louis Michaud, la machine permet de garder un contrôle total sur la quantité d’air chaud et humide introduit, afin que le tourbillon n’échappe pas à la maîtrise des ingénieurs. En effet, si la base du tourbillon n’est plus alimentée en air chaud et humide, la tornade s’arrête immédiatement.

Les subventions obtenues devraient permettre de passer à la phase du prototype. Mais il reste encore du temps avant que le « moteur à tourbillon atmosphérique » devienne une source d’énergie électrique fiable et contrôlée.

 

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 9 Mai 2017
Après les petits parcs éoliens de six turbines maximum, dont le nouveau mécanisme de soutien vient d'être validé par la Commission européenne, c'est au tour des projets de plus grande envergure d'être encouragés par le gouvernement. La ministre Ségolène Royal…
lun 30 Jan 2017
Avec la transition énergétique, les énergies renouvelables occupent désormais une place stratégique au sein du mix énergétique français. Le 24 et le 25 janvier dernier, EDF, premier producteur d’énergie européen, a organisé la première édition des "Electric Days" dans le but…
mar 17 Sep 2019
Les investissements de Total dans les énergies renouvelables continuent avec la création d’une co-entreprise spécialisée dans le photovoltaïque. Le géant français a annoncé ce lundi 16 septembre 2019 un partenariat avec l’entreprise chinoise Envision Group. Les deux entités ont lancé…
mar 22 Juil 2014
Alors que la Commission européenne vient d'attribuer dans le cadre d'un programme de développement des énergies renouvelables, une subvention de près de 72 millions d'euros au projet  NEMO, premier projet de centrale ETM prévu en Martinique, DCNS et Akuo Energy,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.