Ils ont fait l’électricité : Ohm et la résistance - L'EnerGeek

Ils ont fait l’électricité : Ohm et la résistance

Physicien et mathématicien allemand, Ohm est à l’origine de la loi fondamentale des courants électriques en 1827. Par ses travaux, il détermine les relations entre courant, tension et résistance, permettant de donner une base à l’étude des circuits électriques.

Né en 1789 à Erlangen (Allemagne), Georg Simon Ohm obtient un doctorat de mathématiques en 1811 et devient maître de conférences dans l’université de sa ville natale. Jusqu’en 1825, il enchaîne les postes de professeur de mathématiques et de physique dans plusieurs lycées allemands (Bamberg, Cologne). La naissance de l’électromagnétisme suite aux travaux d’Oersted et d’Ampère l’incite à se tourner vers la recherche.

[stextbox id=”info”]La découverte de la loi d’Ohm[/stextbox]

En 1825, Ohm s’installe à Berlin et commence ses travaux par l’étude de la cellule électrochimique, inventée quelques années plus tôt par Volta. Ses recherches débouchent en 1827 sur la publication de La chaîne galvanique étudiée mathématiquement, œuvre maîtresse du physicien dans laquelle il établit la loi qui porte son nom. Il parvient à généraliser cette loi en remplaçant la pile de Volta par des éléments thermoélectriques (cuivre-bismuth)

Selon la loi d’Ohm, l’intensité I d’un courant électrique traversant un conducteur métallique est proportionnelle à la tension U entre les bornes de ce conducteur. La loi d’Ohm s’écrit donc U = RI, où R est le coefficient de résistance du conducteur métallique. Cette loi permet de déterminer les différences fondamentales entre courant, tension et résistance.

Il poursuit ses travaux en donnant une terminologie scientifique dans les phénomènes d’électrocinétiques. Il définit ainsi de manière précise les termes de quantité d’électricité, de courant électrique et de force électromotrice. Ohm est également le premier à penser la possibilité d’une tension « électroscopique » variant selon le point du conducteur où l’on se situe.  En 1831, il démontre la polarisation des piles en même temps que Becquerel.

[stextbox id=”info”]Une reconnaissance tardive[/stextbox]

Ses découvertes ne sont pas immédiatement remarquées par la communauté scientifique internationale, qui est à l’époque frileuse vis-à-vis des développements mathématiques dans le domaine de la physique. Cependant, Ohm devient membre de la Royal Society en 1842, une année après avoir reçu la médaille Copley. En 1845, l’académie de Bavière lui ouvre ses portes.

Physicien complet, Ohm travaille également en acoustique (théorie de la sirène) et en optique (interférences des rayons lumineux dans les lames de cristaux). En 1852, il obtient la chaire de physique expérimentale à l’université de Munich, mais décède deux ans plus tard. Son nom est alors associé à l’unité internationale de résistance électrique.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 18 Nov 2015
En Belgique, l'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) a autorisé l’électricien Electrabel à redémarrer deux réacteurs nucléaires. Plusieurs experts internationaux ont pu effectivement lever les doutes quant à la sûreté de Doel 3 et Tihange 2. (suite…)
mer 25 Fév 2015
Depuis les années 2000, l’Allemagne a vu ses agriculteurs se transformer en producteurs de méthane, grâce à un généreux système de subvention de l’électricité produite. Une pratique qui a conduit à des dérives mais qui a aussi permis à ce…
mer 30 Déc 2015
Depuis 1989, la fusion nucléaire à froid est considérée comme irréalisable par une grande partie de la communauté scientifique. Pourtant, depuis peu, d’importants investisseurs s’intéressent à cette technique. Si l'un des projets en cours venait à réussir, l'on pourrait alors compter…
lun 15 Avr 2013
Ingénieur et physicien allemand de la deuxième moitié du XIXe siècle, Heinrich Hertz a considérablement influencé la recherche de l’époque. Ses travaux sur les ondes ont notamment permis le développement de la télégraphie et de la radiophonie. Né en Hambourg…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.