Les sous-traitants du nucléaire réclament un statut unique - L'EnerGeek Les sous-traitants du nucléaire réclament un statut unique - L'EnerGeek

Les sous-traitants du nucléaire réclament un statut unique

Nucléaire_STEn France, le secteur du nucléaire emploie approximativement 220 000 salariés dans 2 500 entreprises selon la SFEN. Parmi eux, on compte de nombreux sous-traitants qui souhaitent désormais bénéficier d’un statut unique afin notamment de préserver leur pouvoir d’achat.

Le week end dernier, l’association « Ma Zone Contrôlée » a organisé un meeting pour demander un « statut unique » pour les sous-traitants du nucléaire. Selon l’association, ils représentent environ 150 000 travailleurs répartis dans 600 entreprises de la filière. Chargée de les représenter, l’association estime par ailleurs que 90 % des activités sont actuellement sous-traitées.

La réunion, qui s’est tenue dans la Drôme, non loin de la centrale de Tricastin, avait donc pour objectif de faire reconnaître les compétences de ces travailleurs de l’atome, ainsi que la pénibilité de certaines de leurs missions. En effet, le secrétaire de l’association, Gilles Raynaud, a rappelé que ses collègues et lui, « tout comme les agents statutaires (CEA, EDF et Areva), particip[ent] à la sûreté des installations. Nos compétences sont spécifiques, loin d’être une industrie low-cost. Par ailleurs, ce sont des métiers exposés aux rayons ionisants ».

De plus, d’après la Vice-Présidente de la Commission de recherche et d’information indépendante sur la radioactivité (Criirad), Sylvianne Poulenard, « la question de la sûreté passe aussi par l’élimination de la précarité ». A en croire le salarié d’Areva, Cyril Bouché, un changement de société peut effectivement occasionner une perte de pouvoir d’achat de l’ordre de 15 à 20 %.

Lire aussi : Le digital, un outil pour optimiser l’exploitation du parc nucléaire

Rédigé par : lucas-goal

mer 14 Août 2013
Garants d’une gestion responsable des déchets radioactifs, le CEA, AREVA et EDF mènent depuis 1994 une politique d’accompagnement économique du Laboratoire Andra de Bure-Saudron. Ce laboratoire vise à vérifier la faisabilité du futur centre de stockage en profondeur des déchets…
lun 14 Jan 2013
La nouvelle autorité de sûreté nucléaire japonaise vient d’annoncer qu’elle allait durcir les normes de sûreté nucléaire. Cette instance mise en place après la catastrophe de Fukushima imposera des travaux de mises aux normes pour les centrales déjà construites. Des…
jeu 22 Mai 2014
Alors que le gouvernement britannique annonçait au mois d’avril dernier l’application aux énergies renouvelables à partir de 2017, d’un nouveau mécanisme de soutien appelé « contrat pour la différence » censé remplacer les "Renewable Obligation Certificates" (ROC), le Département de…
ven 17 Juin 2016
En 2017, le groupe Areva aura disparu et la filière nucléaire française sera relancée. Le groupe va être renommé « NewCo » et se recentrer sur le combustible ainsi que le traitement des déchets radioactifs, tandis qu’il va bénéficier de 8 milliards d’euros pour assurer son…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *