Energies renouvelables : le Portugal montre l'exemple - L'EnerGeek

Energies renouvelables : le Portugal montre l’exemple

éolienPortugalEntre le 7 et le 11 mai derniers, la consommation électrique du Portugal a été assurée à 100 % par des énergies renouvelables. Encore dépendant des énergies fossiles il y a quelques années, le pays a dû réaliser d’importants investissements pour développer les énergies vertes. 

Selon l’APREN, l’association portugaise spécialiste des énergies renouvelables (ENR), entre 6h45 le samedi 7 mai et 17h45 le mercredi 11 mai, les centrales à pétrole, gaz et charbon n’alimentaient plus le réseau portugais. Pour arriver à se passer des énergies fossiles, le gouvernement a dû réaliser des investissements titanesques, puisqu’en 2013 le Portugal tirait 27 % de son électricité du nucléaire, 13 % de l’hydraulique, 7,5 % de l’éolien et 3 % du solaire.

Interrogé sur cette performance par le quotidien britannique The Guardian, le PDG de SolarPower, James Watson, estime que ce « qui semble extraordinaire aujourd’hui sera monnaie courante en Europe dans seulement quelques années ». Toutefois la route est encore longue avant que l’on puisse se passer définitivement des hydrocarbures. En effet, d’après les données d’EuroStat, en Suède où la part des énergies renouvelables est la plus élevée, les ENR ne représentent actuellement que 52,6 % de la consommation finale…

 

Rédigé par : jacques-mirat

Avatar
lun 19 Mar 2018
Faisant écho à ceux mis en place dans les filières éolienne et méthanisation, Sébastien Lecornu, secrétaire d’État au ministère de la Transition écologique et solidaire, a confirmé jeudi 15 mars 2018 sur CNews, le lancement d’un groupe de travail national supplémentaire…
ven 12 Juin 2015
En 2018, un lagon artificiel pourrait permettre à 155 000 foyers gallois d’être alimentés en électricité verte. C’est en tout cas l’objectif du projet de Tidal Lagoon Power, qui consiste à construite une digue en arc de cercle d’une dizaine de…
jeu 26 Juil 2018
Déjà investis dans plusieurs projets de production d’électricité en Arabie Saoudite et aux Emirats Arabes Unis, les groupes EDF et Engie confirment leurs ambitions sur le marché des énergies renouvelables au Moyen-Orient. Candidats à l'appel d'offres émis en 2017 par…
jeu 24 Jan 2019
Le ministère de la Transition écologique et solidaire a annoncé ce mercredi 23 janvier 2019 le lancement d’un appel d’offres dans le solaire. Un appel d’offres pas vraiment comme les autres, puisqu’il participe à la reconversion de Fessenheim, en prévision…

COMMENTAIRES

  • Le Portugal ne risque pas de tirer 27% de son électricité du nucléaire puisqu’il ne possède aucun réacteur nucléaire.

    S’il importe un peu d’électricité et en exporte par ailleurs, avec un solde importateur de 2% à 5% de sa consommation selon les années, l’électricité nucléaire provenant de France à travers l’Espagne ou directement d’Espagne ne peut représenter qu’une part infime de sa consommation d’électricité.

    En 2013, année citée, le Portugal a produit 57,8 TWh d’électricité, en a importé 8,1 TWh et exporté 5,3 TWh.

    Toujours les mêmes pseudos-journalistes incompétents qui racontent n’importe quoi.

    Répondre
  • Le bilan carbone de l’électricité portugaise est autour de 140gÉqCO2/kWh, du fait de son utilisation du gaz et du charbon, alors que celui de l’électricité EDF en France est autour de 20gÉqCO2/kWh.

    L’éolien et le photovoltaïque ne sont pas un objectif en soi, ce sont des moyens parmi d’autres pour se passer des fossiles. Ce sont des moyens plus ou moins efficaces en fonction du contexte géographique, réglementaire, économique, etc.

    Répondre
  • Salut Bachou !
    Bien sûr le Portugal émet plus que la France par kWh, cependant ils ne sont pas du tout dans la même situation, avec une consommation qui a plus que doublée depuis les années 90. Il leur faut donc développer de nouvelles capacités, à adosser à un parc existant très flexible (Hydraulique et thermique à flamme). Dans ces conditions les énergies renouvelables intermittentes sont très compétitives face au nucléaire, sans même parler du risque et des déchets. C’est ce qu’ils ont fait beaucoup avant la crise et ce qu’ils continuent à faire à un rythme plus modéré qu’avant la crise.

    @gaspar :
    Non seulement le Portugal n’a pas 27% de nucléaire, mais ils en ont 0%, vu qu’ils n’ont pas de centrale. Je pense que ces 27% se rapportent plutôt au charbon.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.