L'éolien en mer attire les investissements - L'EnerGeek

L’éolien en mer attire les investissements

éoliennes off-shoreChargée de la construction de trois parcs éoliens en mer, à Fécamp (Seine-Maritime), Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) et Courseulles-sur-Mer (Calvados), EDF vient d’annoncer un partenariat avec Enbridge, qui obtient 50 % des parts d’Eolien maritime France (EMF).

Le 10 mai dernier, EDF a acté sa séparation avec l’énergéticien danois, Dong Energy, et a annoncé une nouvelle entente avec le groupe canadien Enbridge pour lancer les 3 parcs d’éoliennes off-shore. Pour le directeur exécutif d’EDF Energies Nouvelles, Antoine Cahuzac, c’est « une très bonne nouvelle pour la filière éolienne française puisque ça montre qu’elle attire des capitaux ».

La collaboration portera aussi bien sur le développement que la construction et l’exploitation des trois sites de Fécamp, Saint-Nazaire et Courseulles-sur-Mer. Pour ce projet, qui représente un investissement total de 6 milliards d’euros, la feuille de route prévoit le début des travaux d’ici 2017 et leur fin en 2020 ou 2021. Les éoliennes fabriquées par General Electric (depuis la reprise d’Alstom) génèreront alors une puissance installée de 1 450 mégawatts.

Rédigé par : vincent-delong

Avatar
ven 28 Fév 2014
La nouvelle version de la centrale thermique à gaz de Martigues se veut le plus sobre possible sur le plan environnemental. Ses deux cycles combinés, dotés de technologies récentes en matière de limitations des émissions, ont un rendement 56% supérieur…
mer 5 Juil 2017
Bpifrance, filiale de la Caisse des dépôts, a annoncé lundi 3 juillet 2017, le lancement d'un nouveau fonds d'investissement doté de 100 millions d'euros, dédié aux PME et petites Entreprises de taille intermédiaires (ETI) actives dans la transition énergétique et…
lun 10 Oct 2016
Après la restructuration d’Alstom et de General Electric, l’industriel allemand Siemens prépare un plan de réorganisation de sa branche Energy management en France. Sur les 405 salariés du groupe localisés à Grenoble, la suppression d’un cinquième des postes est ainsi…
sam 20 Août 2016
D’après le Commissariat Général au Développement Durable (CGDD), le rythme de développement des énergies renouvelables en France serait « insuffisant ». En effet, alors que le pays ambitionne d’atteindre 23% d’ENR dans son mix énergétique en 2020, les dernières statistiques publiées au…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.