Le Maroc affiche son ambition pour le nucléaire - L'EnerGeek

Le Maroc affiche son ambition pour le nucléaire

ministere énergieAu Maroc, la croissance économique bénéficie de la baisse conjoncturelle des prix du pétrole. Cependant, afin de préparer l’avenir, le royaume chérifien s’intéresse également au nucléaire civil. A l’occasion de la venue de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique, le ministre de l’Energie, de l’Eau et de l’Environnement, Abdelkader Amara, a souligné la volonté du gouvernement de produire de l’électricité nucléaire “à partir de 2030”.

Dans son dernier rapport sur les Perspectives économiques régionales pour le Moyen-Orient et l’Asie centrale, le Fonds Monétaire International affirme que « les pays importateurs de pétrole dans la région devraient enregistrer en 2015-16 une accélération de leur croissance, aux environs de 4% en moyenne ». Malgré ces bonnes performances, les évolutions du secteur de l’énergie à l’heure de la transition énergétique et de la lutte contre le réchauffement climatique, imposent aux responsables marocains de réfléchir aux solutions d’avenir.

A cet égard, le ministre Abdelkader Amara a notamment déclaré en présence d’une délégation de l’Agence internationale pour l’énergie atomique (AIEA) : « Convaincu du rôle important de l’énergie nucléaire pour réduire la dépendance énergétique nationale et pour lutter contre les émissions des gaz à effet de serre et l’atténuation des effets des changements climatiques, le Maroc considère l’électronucléaire comme étant une option à considérer dans le mix énergétique national à long terme ».

En effet, du 19 au 26 octobre, un groupe d’experts de l’AIEA s’est rendu sur place dans le but de réaliser une mission d’évaluation, avec la participation du Comité de Réflexion sur l’Electronucléaire et le Dessalement de l’Eau de Mer (CRED). L’objectif désormais affiché : structurer une filière nucléaire marocaine qui pourrait alimenter le réseau électrique à partir de 2030. C’est d’ailleurs également dans cette perspective que « le gouvernement a publié un décret actant la création de la première Agence marocaine de sûreté et de sécurité nucléaire et radiologique » le 3 septembre dernier.

Rédigé par : jacques-mirat

Avatar
mer 9 Oct 2013
La compagnie en charge de la gestion de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, l'opérateur Tepco, a reconnu lundi 7 octobre qu'une erreur humaine avait causé l'arrêt des pompes utilisées pour refroidir le réacteur numéro 1 du site atomique endommagé.…
jeu 29 Jan 2015
L'Inspection Fédérale de la Sécurité Nucléaire suisse (IFSN), autorité de surveillance du secteur nucléaire helvétique, a annoncé qu'elle acceptait les mesures proposées par les Forces Motrices Bernoises (BKW) pour prolonger jusqu'en 2019 la durée de vie de la centrale nucléaire…
mer 1 Mar 2017
Selon les dernières déclarations du chef de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique (AEOI), Ali Akbar Salehi, l'Iran et la Russie auraient conclu, samedi 25 février dernier, un accord de coopération visant à produire conjointement du combustible nucléaire. Les deux partenaires…
lun 26 Oct 2015
Comme annoncé par Jean-Bernard Lévy le 3 septembre denier, le nouveau calendrier adopté par l'énergéticien dans le cadre du chantier de l'EPR de Flamanville prévoit la mise en service de ce réacteur nouvelle génération pour le quatrième trimestre 2018. Un…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.