L'Afrique du Sud inaugure sa plus grande centrale au charbon - L'EnerGeek

L’Afrique du Sud inaugure sa plus grande centrale au charbon

centrale_medupi-creditphoto-bruce_paulmacLe président sud-africain Jacob Zuma a inauguré dimanche 30 août la toute première unité d’une méga-centrale au charbon (4.800 MW), située à Medupi, dans le nord du pays.

“Aujourd’hui nous ouvrons un excitant nouveau chapitre dans l’histoire de la production d’énergie de notre pays”, a déclaré M. Zuma. L’inauguration de la centrale à charbon de Medupi vient en effet à point nommé dans la mesure où l’Afrique du Sud est confrontée à de graves pénuries d’énergie qui, d’après les mots de son président, “constituent un sérieux frein à la croissance”.

En chantier depuis 2007, à 350 kilomètres au nord-ouest de Johannesburg, la centrale à charbon ne sera pleinement opérationnelle qu’en 2019, selon les prévisions du gouvernement. Pour l’heure, seuls 794 MW – sur 4.800 au total – sont entrés en service. D’une durée de vie prévue de 50 ans, la centrale représente un investissement de 8 milliards de dollars.

A terme, la centrale de Medupi ainsi que le chantier de Kusile (une autre centrale à charbon de 4.800 MW) devraient contribuer à réduire la pression sur le réseau sud-africain qui, en raison de la vétusté des infrastructures existantes et de l’explosion de la demande, atteint ses limites.

Aujourd’hui, le mix électrique de l’Afrique du Sud est fortement dominé par les centrales à charbon (95%), le combustible qui émet le plus de CO2. Mais la part du nucléaire sera amenée à augmenter dans les décennies à venir, puisque le gouvernement a indiqué vouloir s’équiper de six à huit nouveaux réacteurs pour une capacité totale installée de 9.600 MW à l’horizon 2030.

Rappelons que le pays exploite déjà l’unique centrale nucléaire du continent africain, à Koeberg. L’une des deux unités de la centrale vient d’ailleurs d’être mise à l’arrêt pour maintenance jusqu’à décembre, mais l’électricien sud-africain Eskom assure que le réseau restera stable, notamment grâce à l’apport de la centrale de Medupi.

Crédit photo : Bruce Paulmac

Rédigé par : Fabien Maout

Avatar
ven 18 Mai 2018
Troisième groupe français (après les groupes automobiles PSA et Renault) et premier pétrolier occidental à être revenu en Iran après la levée des sanctions en janvier 2016, le groupe Total pourrait finalement ne pas donner suite à l’accord signé avec…
jeu 29 Mar 2018
Lundi 26 mars 2018, la Chine a lancé ses premiers contrats à terme pour le pétrole brut à la Bourse Internationale de l'Energie de Shanghaï. Alors que le pays connaît une croissance importante, ses besoins énergétiques ne cessent d'augmenter, notamment…
ven 16 Sep 2016
Le président de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), Christian Adovelande, considère que 20 mille milliards de francs CFA seraient nécessaires pour répondre aux besoins énergétiques de la population d'Afrique de l’Ouest. En développant prioritairement les infrastructures de la…
lun 2 Jan 2017
Depuis la COP21, la communauté internationale s'est fixé comme objectif de limiter l’utilisation des énergies fossiles (charbon, gaz, fioul). Et selon l’Agence Internationale de l’Energie (AIE), à l'exception de l'Asie, l'utilisation du charbon  comme source de production d'énergie marquerait le pas partout…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.