Gaz naturel liquéfié : le terminal méthanier de Dunkerque quasiment achevé - L'EnerGeek

Gaz naturel liquéfié : le terminal méthanier de Dunkerque quasiment achevé

dunkerque-creditphoto-alcyoneLe terminal méthanier de Dunkerque (Dunkerque LNG) est achevé à 93% et devrait être prêt à la fin de l’année. Celui-ci permettra de porter les ambitions d’EDF sur un marché du gaz naturel liquéfié en plein redémarrage.

Dunkerque LNG est détenu à 65% par EDF, à 25% par le belge Fluxys et à 10% par le groupe pétrolier Total. Il s’agit aujourd’hui du deuxième chantier industriel le plus important de France, juste derrière le réacteur EPR de Flamanville, également mis en place par EDF. Le terminal méthanier devrait vraisemblablement être livré en temps et en heure, et les budgets seront respectés (1 milliard d’euros au total).

A la mi-août, aura lieu l’inondation du tunnel, grâce à de l’eau tiède rejetée par la centrale nucléaire de Gravelines, située aux environs, de telle sorte à ce que la gaz naturel liquéfié  puisse être réchauffé, à 160 degrés, pour repasser à l’état gazeux. Le chantier a été complexe : sur une distance de 5 kilomètres, les ouvriers ont du creuser à 40 mètres de fond dans une couche d’argile.

Mais le terminal présentera de nombreux atouts : ses réservoirs d’une capacité de 190.000 m3 en feront l’un des terminaux les plus grands d’Europe ; son port en eau profonde le rendra accessible toute l’année et lui permettra d’accueillir des méthaniers de toutes tailles ; son procédé sera à la fois économique (l’eau rejetée par la centrale nucléaire ne coûtant rien) et écologique (pas de consommation d’énergie pour transformer le gaz naturel liquéfié).

Les premiers méthaniers devraient accoster fin octobre, avant que ne soit entamée une phase de tests (deux mois) et la mise en service du terminal de Dunkerque. Ce dernier manifeste la volonté d’EDF de s’imposer à long terme sur le marché du gaz naturel liquéfié, qui présente de bonnes perspectives de croissance selon les estimations du cabinet IHS : +4% par an en moyenne d’ici 2025, contre 2% pour le gaz en général.

Crédit photo : Alcyone

Rédigé par : Fabien Maout

Avatar
mar 13 Mar 2018
Si près de 60% de foyers dans l'Hexagone sont toujours équipés de systèmes de chauffage thermiques (au fioul, au gaz ou au bois), les Français seraient aujourd’hui favorables à un mix énergétique plus vert pour leur approvisionnement en chaleur. Selon…
mar 25 Juil 2017
Alors que fournisseurs d’énergies et autres industriels se démènent pour améliorer l’efficacité énergétique des logements via le progrès technologiques et la numérisation progressive des réseaux, la réduction de l’empreinte carbone individuelle dépend surtout de la bonne volonté de chaque consommateur.…
lun 10 Avr 2017
Prévue dans les articles 26 et 27 de la loi de transition énergétique pour la croissance verte, l'individualisation des frais de chauffage met en place dans les logements collectifs, une facturation de la consommation réelle de chaque occupant. Elle permet…
mar 7 Mai 2019
Petit nouveau dans la famille des producteurs de gaz naturel, Chypre comprend aujourd’hui que ses ressources naturelles attisent la convoitise de certains. La Turquie entend mener des opérations de forage au large de l’île chypriote. Pourtant, le gaz se trouve…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.