La Chine présente sa contribution à la COP21 - L'EnerGeek

La Chine présente sa contribution à la COP21

Tianjin skyline - francisco anzolaA l’occasion de sa visite en France, le Premier Ministre chinois, M. Li Keqiang, a présenté sa contribution à la COP21, qui se tiendra à Paris à la fin de l’année 2015. Pour permettre d’atteindre l’objectif de limiter à 2°C le réchauffement de la température mondiale, la Chine s’est engagée, entre autres, à accroître la part des énergies non fossiles dans son mix énergétique.

Cette semaine, le Premier ministre chinois était en France. Une visite diplomatique placée sous le signe de l’économie – Li Keqiang s’est notamment rendu le 2 juillet à Toulouse pour clôturer le forum économique franco-chinois et visiter les usines Airbus -, mais aussi de l’écologie.

En effet, le Premier ministre chinois a profité de sa rencontre avec François Hollande pour présenter la contribution de son pays à la COP21. Parmi les trois principaux objectifs énoncés dans ce document, on note la volonté d’atteindre aux alentours de 2030 le pic d’émissions de CO2.

Par ailleurs, la Chine s’engage dans sa « INDC » (Intended Nationally Determined Contribution) à réduire les émissions de CO2 par unité de PIB de 60% à 65% d’ici 2030 (par rapport à 2005) et à augmenter la part des énergies non fossiles pour que celles-ci représentent environ 20% de la consommation d’énergie primaire en 2030 (contre 11,2% en 2014).

Parallèlement, le pays s’engage à accroitre de 4,5 milliards de mètres cubes son stock forestier (par rapport au niveau 2005), afin d’absorber une partie des émissions de dioxyde de carbone.

A noter que la Chine est déjà engagée dans une démarche de limitation de ses émissions de gaz à effet de serre, qui ont déjà été réduites de 33,8% en 2014 par rapport à 2005. De plus, certaines mesures visant à limiter l’utilisation du charbon ont été prises ces derniers mois pour limiter la pollution : à Pékin, il sera ainsi interdit dès 2020 de vendre et d’utiliser du charbon dans le centre-ville.

La contribution de la Chine à la COP21 est d’autant plus importante que le pays est le premier émetteur mondial de gaz à effet de serre : son engagement en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique sera donc essentiel dans le cadre des négociations onusiennes de décembre prochain.

 

Crédits photo : Francisco Anzola

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 9 Août 2019
Hydrocarbures et politique internationale demeurent indissociables. La Russie et le Venezuela le démontrent encore aujourd’hui, avec la décision des autorités vénézuéliennes d’exempter d’impôts le géant russe Rosneft. Le 9 août 2019, Boursorama révèle que l'entreprise russe pourra exploiter deux gisements…
lun 15 Fév 2016
Pour faire face à un résultat en baisse de 18%, Total a décidé de réduire ses investissements à 19 milliards d’euros. Toutefois, malgré ces chiffres, l’énergéticien français résiste mieux que ses concurrents à la chute des prix du baril de…
mer 15 Oct 2014
Hervé Machenaud, directeur de la production et de l'ingénierie d'EDF et Vic Abate, le président de GE Power Generation Products ont visité le jeudi 9 octobre dernier le chantier du futur cycle combiné gaz de Bouchain, dans le Nord de…
mer 26 Juil 2017
Le groupe pétrolier malaisien Petronas et ses partenaires dans la co-entreprise canadienne North Montney ont annoncé officiellement, mardi 25 juillet 2017, le retrait du projet Pacific Northwest LNG en raison d’un contexte économique peu encourageant. Ce projet prévoyait l’installation de deux…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.