Japon : la relance de réacteurs nucléaires se précise - L'EnerGeek

Japon : la relance de réacteurs nucléaires se précise

drapeau_japon_photocaribb

Depuis deux ans, l’ensemble du parc nucléaire japonais est à l’arrêt. En cause, l’instauration de normes plus sévères et des contrôles menés par l’Autorité nucléaire après l’accident de Fukushima, survenu au mois de mars 2011. Mais sous l’impulsion du Premier ministre Shinzo Abe, plusieurs réacteurs devraient être remis en service dès cette année.

Après deux ans de sortie du nucléaire, Kyushu Electric Power a officialisé la prochaine relance du réacteur n°1 de la centrale de Sendai, dans le Sud-Ouest du Japon. Après avoir obtenu un avis favorable de l’Autorité nucléaire en septembre 2014, l’exploitant de la centrale devrait procéder à la remise en service du réacteur n°1 fin juillet et – mais cela reste à confirmer – du réacteur n°2 fin septembre.

A ce jour, seuls trois autres réacteurs ont obtenu un avis favorable de l’Autorité nucléaire : les unités 3 et 4 de la centrale de Takahama, à l’Ouest du pays, et dernièrement, mercredi 20 mai, l’unité 3 de la centrale d’Ikata, au Sud-Ouest de l’archipel nippon.

Si le feu vert de l’Autorité nucléaire constitue une condition sine qua non de la remise en service de tout réacteur nucléaire, il demeure insuffisant pour garantir un redémarrage, puisque ce sont les dirigeants politiques locaux qui ont le dernier mot. La justice peut également avoir son mot à dire : ainsi le tribunal de Fukui, saisi par une dizaine d’opposants au nucléaire, s’est opposé à la relance des réacteurs de la centrales de Takahama, qui avaient pourtant reçu le feu veut de l’Autorité de sûreté, en raison d’ “une sous-évaluation du risque sismique”.

Le Japon compte aujourd’hui 48 réacteurs nucléaires. Cinq d’entre eux doivent être démantelés. Mais l’actuel gouvernement japonais demeure favorable à une relance du nucléaire, pour accroître son indépendance énergétique et booster son économie. D’ici 2030, le pays envisage de produire un cinquième de son électricité grâce à l’énergie nucléaire.

Crédits photo : caribb

Rédigé par : Fabien Maout

Avatar
mer 20 Sep 2017
Confronté à une crise énergétique sans précédent, le Pakistan souhaite diversifier ses sources d’approvisionnement électrique et compte notamment sur le développement du nucléaire civil pour réduire à la fois son déficit énergétique et sa dépendance aux combustibles fossiles. Islamabad a…
ven 12 Août 2016
La filiale d’Avingtrans vient de signer un contrat avec EDF Energy pour équiper l’ensemble du parc nucléaire de l’énergéticien au Royaume-Uni. Contre 3,5 millions de livres, Maloney Metalcraft va fournir des vannes de refroidissement à gaz à sept réacteurs nucléaires…
lun 13 Mar 2017
Édictées par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) après la catastrophe de Fukushima au Japon en 2011, les nouvelles normes de sûreté et de sécurité nucléaire applicables au parc d'exploitation français tirent les enseignements des dysfonctionnements rencontrés en France comme à…
jeu 27 Fév 2014
Au moment de la publication de ses résultats annuels, le groupe Areva a annoncé une nouvelle provision de 275 millions d’euros pour le financement du chantier de l’EPR finlandais d’Olkiluoto 3. Le réacteur de nouvelle génération va coûter plus de…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.