Raccord électrique de Malte à l’Italie, la fin d'une autarcie énergétique - L'EnerGeek

Raccord électrique de Malte à l’Italie, la fin d’une autarcie énergétique

Malte - photo MariamichelleLe 09 avril 2015, Malte inaugurait le câble électrique sous-marin reliant l’archipel à l’Italie et par là même à l’Union Européenne. Le premier ministre maltais Joseph Muscat et son homologue italien Matteo Renzi étaient tous les deux présents pour célébrer l’interconnexion énergétique et marquer ainsi la collaboration entre les deux pays. 

 

Une ligne qui met Malte à l’abri des délestages  

Il aura fallu plusieurs années pour voir le projet aboutir, mais c’est désormais chose faite : Malte est reliée au réseau électrique italien (géré par la société Terna) par un câble sous-marin de 120 kilomètres de long via la Sicile. Lancé en 2012 et partiellement financé par l’Union Européenne dans le cadre de l’European Energy Programme for Recovery (EEPR), le raccord assure selon Joseph Muscat « un premier pas vers la diversification des ressources énergétiques du pays ». Ce dernier n’aura pas manqué dans son allocution de saluer le rôle de son prédécesseur pour avoir lancé l’ambitieux projet.

Jusqu’ici Malte assurait de manière autonome son alimentation en énergie électrique par le biais de deux centrales électriques. La connexion au réseau italien permettra désormais de compenser les avaries. En effet, une explosion sur l’une des deux centrales en août 2014 avait conduit à la panne. La deuxième centrale avait alors pris un relais qui fut de courte durée puisqu’une surcharge avait abouti à une panne globale du réseau électrique maltais, privant notamment l’aéroport d’alimentation électrique. La liaison électrique de 200 MW avec l’Italie assure désormais une sécurisation pérenne du réseau maltais.

 

Malte s’imagine en carrefour énergétique méditerranéen 

Outre le raccord énergétique, cette connexion signe également une véritable collaboration dans la zone méditerranéenne. Les deux premiers ministres ont développé cette idée d’un véritable espace d’inter échanges énergétiques, économiques et culturels, voulant transformer la Méditerranée en « un Mare Nostrum pour tous les Européens ». Malte pourra d’ailleurs désormais acheter de l’électricité ou revendre son excédent au réseau italien. Mais la collaboration énergétique et économique devrait aller plus loin. Les deux pays évoquent en effet une diversification et une mutualisation des ressources énergétiques. Le premier ministre maltais a pu évoquer des «projets communs avec l’Italie dans la prospection de pétrole», mais également des études préliminaires à un « stade avancé » concernant la mise en place d’un gazoduc ralliant Malte à l’Italie.

Situé au cœur de la Méditerranée l’archipel maltais dispose également d’une position stratégique de par sa proximité avec des nations africaines comme la Tunisie et la Lybie. Évoquée à l’heure actuelle de façon hypothétique, une collaboration avec les pays d’Afrique du Nord,  véritables viviers énergétiques  (on pense notamment au potentiel solaire du Sahara), pourrait voir le jour. Sous tendue par une stabilisation des régimes africains, ces possibles accords pourraient permettre à Malte de devenir un trait d’union énergétique entre Europe et Afrique. Alors que la Méditerranée est aujourd’hui le théâtre des tragédies humaines, on peut espérer qu’elle devienne une véritable zone d’interconnexion énergétique au bénéficie mutuel des deux continents.

Rédigé par : jacques-mirat

ven 19 Avr 2013
Auditionné par le Conseil national du débat sur la transition énergétique, le président directeur général d’EDF Henri Proglio a expliqué quels étaient, selon lui, les éléments clés de la transition énergétique. Pour Henri Proglio, une électricité décarbonnée, compétitive et créatrice…
mar 12 Nov 2013
Dimanche 27 octobre, un groupe criminel a attaqué les installations électriques de Terra Caliente, perturbant l'alimentation de 14 localités de cette région du sud du Mexique et privant de courant 420.000 personnes. Un acte considéré comme un défi à l'Etat…
jeu 19 Jan 2017
Engagée dans la transition énergétique, la ville de Toulouse multiplie les efforts ces dernières années pour adapter ses infrastructures aux nouveaux enjeux énergétiques et environnementaux, et devenir à terme une ville connectée, écologique et innovante sur les plans social et…
mer 17 Déc 2014
Deux équipes de recherche de l’Université de Nantes, l’Institut d’électronique et télécommunication de Rennes (IETR) et l'Institut de Recherche en Génie Civil et Mécanique (GeM), ont émis la possibilité d'exploiter les courants d'air comme source de production d'énergie propre et…

COMMENTAIRES

  • Aussi Lampedusa peut esperer devenir une veritable zone d’interconnexion energetique et nous avons le project grand lac de mer Lampedusa-Lampione-Linosa que peut arriver a 100 GWh de production et etre la base Navale-Aerienne Nato.

    Répondre
  • J’ai le plaisir de vous proposer une technologie révolutionnaire et unique de production d’énergie électrique
    à volonté et petit prix et qui ne demande pas une goutte d’essence ,rien que de l’énergie aérodynamique ,
    c’est à dire de l’air que nous respirons vous et moi et qui est une énergie naturelle;renouvelable;abondante
    non polluante et surtout gratuite ,elle est capable de remplacer toutes les autres énergies y compris les hydro-
    carbures et même le nucléaire.Sa valeur réelle est celle de tous les puits de pétrole et même plus puisque elle
    est présente à tout moment et gratuite.
    Je vous cite un fait divers mondiale”lors de p’apparition des extra terrestre sur notre planète,l’homme de la
    rue et même les scientifiques ne cessent de poser des questions :de quelle énergie ces envahisseurs alimentent leur embarcation “Pourtant ils arrivent en douceur et partent sans laisser de trace de carburant ou de pollution .Ces génies de la science ont opté pour l’énergie électrique en la transforment pour leyur dépla-
    cement terre,mer,et air en éclairage pour leur confort en chaud et froid pour leur bien être ,tout cela grasse à l’énergie aérodynamique

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.