Comment le mix électrique du Nicaragua a verdi en une décennie - L'EnerGeek

Comment le mix électrique du Nicaragua a verdi en une décennie

IMG_6844.JPGIl y a quelques années, la République du Nicaragua était presque entièrement dépendante des combustibles fossiles pour produire son électricité. Avec ses pauvres ressources en hydrocarbures, ce petit pays d’Amérique Centrale (130.000 kilomètres carrés) était donc fortement dépendant des importations pour répondre aux besoins croissants d’une économie en plein boom.

Aujourd’hui le théâtre d’une révolution verte, le Nicaragua tire davantage profit de ses importantes ressources naturelles. La part des énergies vertes est passée de 24,6% du mix électrique en 2002 à 40,2% en 2012, réduisant ainsi la part des combustibles fossiles à 60% (selon les données de l’Observ’ER). Une tendance qui s’est poursuivit depuis : les énergies renouvelables produisent désormais la moitié de l’électricité du pays.

 

La géothermie, première ressource renouvelable du pays

Après avoir identifié l’immense potentiel énergétique qui dormait dans son sous-sol, le gouvernement du Nicaragua lance en 2005 une politique de développement massif des énergies renouvelables, et plus particulièrement de la géothermie. Allègements fiscaux, crédits d’impôts et autres mesures incitatives en faveur des entreprises sont mises en place pour verdir grâce aux ressources renouvelables inexploitées du pays un mix électrique trop longtemps dominé par les énergies fossiles polluantes.

Situé sur la ceinture de feu du Pacifique, et bénéficiant donc de l’activité volcanique de l’un des réservoirs les plus prolifiques d’Amérique latine, le Nicaragua a fortement développé son secteur géothermique ces dernières années. L’énergie thermique que recèle son sous-sol lui a permis de produire 523 GWh d’électricité en 2012 (soit une augmentation de 91,6% par rapport à l’année précédente). La géothermie est ainsi devenue la première source d’électricité verte du Nicaragua avec une part de 13,9% de son mix électrique.

 

Biomasse et éolien en forte progression

La biomasse est une importante source renouvelable du Nicaragua grâce à la valorisation de grandes quantités de bagasse (résidu fibreux de la canne à sucre) issues du la production sucrière du pays. Entre 2002 et 2012, les volumes d’électricité générés grâce à la biomasse ont augmenté de 13,2% par an en moyenne. Avec une production de 454 GWh en 2012, la filière a même connu un nouveau souffle en progressant de 21,7% par rapport à 2011.

Limité pendant plusieurs années à une seule unité de production (le parc éolien d’Amayo), le secteur éolien du Nicaragua connait désormais une progression de 22% par an en moyenne depuis 2009, ce qui lui a permis de produire 146 GWh d’électricité en 2012.

Le solaire, encore embryonnaire malgré un potentiel important, commence à se développer, à l’image de la centrale photovoltaïque de Diriamba, près de Managua.

Depuis 2012, et malgré les obstacles au développement liés au système juridique et bureaucratique, les énergies renouvelables ont continué de se développer : on estime aujourd’hui que la géothermie fournit 16% de l’électricité du pays, l’éolien 15%, l’hydraulique 12% et la biomasse 7%. Soit 50% de la production électrique nicaraguayenne.

Le développement rapide et massif des énergies renouvelable dans le mix électrique du Nicaragua a permis au gouvernement d’économiser près de 228 millions de dollars en importations de matières fossiles en 2012. Et le gouvernement semble plus motivé que jamais pour poursuivre dans cette voie : il ambitionne de pousser la part du renouvelable à 94% de son mix électrique d’ici 2027.

Crédit photo : welshkaren

Rédigé par : guy-belcourt

Avatar
mar 23 Avr 2019
Confrontée à de graves problèmes de pollution de l'air, la Chine développe massivement l'écomobilité. En pointe sur l'innovation et le lithium, 16 millions de véhicules électriques pourraient être en circulation sur les routes chinoises en 2030... Ambitieuses, les autorités chinoises…
ven 23 Août 2019
Véritable poumon de la planète, la forêt amazonienne est en proie aux flammes depuis le début de l'été. Un phénomène qui se répète chaque année, mais dont l’ampleur est exceptionnelle en 2019. Les impressionnantes images de São Paulo plongée dans…
lun 23 Avr 2018
Transition énergétique oblige, la production de biogaz fait désormais l'objet d'une véritable course énergétique. Vu comme une opportunité de fabriquer de l'énergie verte à l'échelle locale, en valorisant des filières de distribution courtes, le biogaz intéresse tout particulièrement Engie qui…
mar 14 Jan 2014
Sunpartner, société française spécialisée dans les nouvelles technologies de l'énergie, et son partenaire Oledcomm ont présenté au CES 2014 de Las Vegas, qui s'est terminé vendredi 10 janvier, le premier smartphone capable de recevoir et de transmettre des données via…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.