Le gouvernement veut accélérer le déploiement des smart grids

Le gouvernement veut accélérer le déploiement des smart grids

photo_Ségolène RoyalAccélérer le développement des réseaux électriques intelligents, les fameux “smart grids”, dans les collectivités territoriales. C’est un des objectifs prioritaires des ministères de l’Énergie et de l’Économie dans le cadre de la transition énergétique et de la croissance verte. Afin d’identifier et d’accompagner les collectivités désireuses de déployer ces réseaux électriques nouvelle génération, Ségolène Royal et Emmanuel Macron ont annoncé le lancement d’un nouvel appel à candidatures et à projets le 15 avril.

Efficacité énergétique, pilotage actif de la consommation, insertion de la production énergétique renouvelable, déploiement des solutions d’électromobilité, digitalisation des réseaux et des équipements électriques… Ces fonctionnalités, toutes regroupées sous l’appellation “réseaux électriques intelligents”, devraient aider le gouvernement à répondre au défi que représente la transition énergétique.

L’appel à candidatures annoncé par la ministre de l’Écologie et son homologue à l’Économie doit permettre de poursuivre la dynamique engagée par les nombreuses expérimentations locales. Il s’agit notamment d’identifier les zones particulièrement adaptées au déploiement rapide des smart grids afin d’en démontrer la pertinence technique et économique.

Le gouvernement compte notamment s’appuyer sur les projets portés par les “territoires à énergie positive pour la croissance verte” afin de permettre aux collectivités une approche intégrée : accroitre les bénéfices des réseaux électriques intelligents en proposant des nouveaux produits et de nouveaux services aux citoyens.

L’objectif global est donc d’élargir les zones d’expérimentation afin de couvrir un territoire plus large, toucher plus de consommateurs ainsi qu’une plus grande partie du parc de production électrique français. De quoi crédibiliser les solutions proposées par la filière industrielle des smart grids, en expansion, et envisager par la suite une ambitieuse politique d’exportation du savoir-faire français.

Cet appel à projets s’inscrit dans le cadre du plan Réseaux Électriques Intelligents, un des 34 axes envisagés par le gouvernement pour ré-industrialiser la France. La feuille de route de ce plan a été attribuée à Dominique Maillard, Président du Directoire de RTE, alors que le déploiement concret des réseaux sera piloté par l’électricien ERDF.

Crédit photo : Ségolène Royal

Rédigé par : guy-belcourt

Avatar
jeu 16 Fév 2023
Ce sont 2900 emplois qui seront créés en 2023 par Enedis, afin de bâtir « la nouvelle France électrique des régions ». Pour la première fois depuis cinq ans, les effectifs d’Enedis vont augmenter, après des années de plans d’économies et de…
mer 3 Jan 2024
Alors que l'hiver pointe le bout de son nez, une enquête révèle qu'un Français sur deux redoute un hiver rude. Mais peu ont prévu un budget pour y faire face.         Des chiffres alarmants En plein hiver,…
ven 19 Juil 2024
Les multiprises sont très pratiques pour augmenter le nombre de prises disponibles à la maison. Cependant, il est crucial de savoir quels appareils ne doivent jamais être branchés sur une multiprise pour éviter les risques de surchauffe, de court-circuit ou…
mar 6 Déc 2022
On a du mal à y croire, mais alors même que le nombre de voitures électriques en circulation est encore confidentiel, leur interdiction est déjà envisagée dans au moins un pays : la Suisse ! Cela n’a rien d’une blague…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.