Le gouvernement veut accélérer le déploiement des smart grids - L'EnerGeek

Le gouvernement veut accélérer le déploiement des smart grids

photo_Ségolène RoyalAccélérer le développement des réseaux électriques intelligents, les fameux “smart grids”, dans les collectivités territoriales. C’est un des objectifs prioritaires des ministères de l’Énergie et de l’Économie dans le cadre de la transition énergétique et de la croissance verte. Afin d’identifier et d’accompagner les collectivités désireuses de déployer ces réseaux électriques nouvelle génération, Ségolène Royal et Emmanuel Macron ont annoncé le lancement d’un nouvel appel à candidatures et à projets le 15 avril.

Efficacité énergétique, pilotage actif de la consommation, insertion de la production énergétique renouvelable, déploiement des solutions d’électromobilité, digitalisation des réseaux et des équipements électriques… Ces fonctionnalités, toutes regroupées sous l’appellation “réseaux électriques intelligents”, devraient aider le gouvernement à répondre au défi que représente la transition énergétique.

L’appel à candidatures annoncé par la ministre de l’Écologie et son homologue à l’Économie doit permettre de poursuivre la dynamique engagée par les nombreuses expérimentations locales. Il s’agit notamment d’identifier les zones particulièrement adaptées au déploiement rapide des smart grids afin d’en démontrer la pertinence technique et économique.

Le gouvernement compte notamment s’appuyer sur les projets portés par les “territoires à énergie positive pour la croissance verte” afin de permettre aux collectivités une approche intégrée : accroitre les bénéfices des réseaux électriques intelligents en proposant des nouveaux produits et de nouveaux services aux citoyens.

L’objectif global est donc d’élargir les zones d’expérimentation afin de couvrir un territoire plus large, toucher plus de consommateurs ainsi qu’une plus grande partie du parc de production électrique français. De quoi crédibiliser les solutions proposées par la filière industrielle des smart grids, en expansion, et envisager par la suite une ambitieuse politique d’exportation du savoir-faire français.

Cet appel à projets s’inscrit dans le cadre du plan Réseaux Électriques Intelligents, un des 34 axes envisagés par le gouvernement pour ré-industrialiser la France. La feuille de route de ce plan a été attribuée à Dominique Maillard, Président du Directoire de RTE, alors que le déploiement concret des réseaux sera piloté par l’électricien ERDF.

Crédit photo : Ségolène Royal

Rédigé par : guy-belcourt

Avatar
ven 11 Mar 2022
Ce 11 mars 2022, le président de l'Union des industries utilisatrices d'énergie (Uniden), Nicolas de Warren, a réclamé un rationnement de la consommation énergétique, en privilégiant les industries les plus cruciales pour la France. Il a également demandé la mise…
lun 4 Déc 2017
Le géant pétrolier Shell a officialisé, lundi 27 novembre 2017, la signature d’un nouveau partenariat avec Ionity (un regroupement de plusieurs constructeurs automobiles européens) dans le but de déployer des dispositifs de recharge rapides sur son réseau de stations-service en…
Quelques jours après le dévoilement du contenu définitif de la future réglementation environnementale 2020 (RE2020), une étude réalisée par l’ADEME et RTE confirme la pertinence des choix gouvernementaux dans le bâtiment.  Au terme de deux années de recherche commune, l’agence…
mar 12 Nov 2013
Selon un rapport réalisé par le Réseau Européen d’Opérateurs de Systèmes de Transmission pour l’Électricité (Entsoe), la Grande-Bretagne enregistrerait une baisse tangible de la qualité de son électricité en raison de l'intégration des énergies renouvelables. Selon l'Entsoe, les variations de…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.