Vers un quatrième parc éolien offshore dans la Manche ? - L'EnerGeek

Vers un quatrième parc éolien offshore dans la Manche ?

illustration_eolienne_offshore_photo_Martina NolteDans le cadre de la transition énergétique française, le gouvernement ambitionne d’accélérer le déploiement des énergies marines renouvelables et d’atteindre une puissance installée de 6.000 MW à l’horizon 2020. Alors que le ministère de l’Écologie prépare le lancement d’un troisième appel à projets concernant l’éolien offshore, il apparaît aujourd’hui comme primordial d’identifier de nouvelles zones maritimes propices au déploiement d’unités de production renouvelables aux larges des côtes hexagonales.

C’est dans ce contexte que Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, a demandé à Pierre-Henry Maccioni (préfet de Haute-Normandie) et au vice-amiral d’escadre Emmanuel Carlier (préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord) de lancer une grande concertation publique régionale afin d’identifier, dans la Manche, des zones susceptibles d’accueillir un nouveau champ éolien.

Un premier travail d’identification de zones maritimes a déjà été confié au CEREMA (Centre d’Études et d’expertise sur les Risques, l’Environnement, la Mobilité et l’Aménagement). Ce travail a donné naissance à une première analyse technico-économique qui devrait être complétée par une étude des potentiels de raccordement, étude cette fois menée par RTE (Réseau de Transport d’Électricité).

Réunions, consultations des publics et de la communauté de pêcheurs, travaux d’analyses du Conseil maritime de façade… L’ensemble des acteurs de la mer et du littoral sont donc invités à s’exprimer dans le cadre de cette consultation publique qui doit mettre en avant les risques, les opportunités et le potentiel de raccordement au réseau d’un éventuel projet éolien situé entre Boulogne-sur-Mer et la baie du Mont Saint Michel. Les résultats de ces travaux devraient être livrés au Ministère de l’Écologie en avril prochain.

Cette consultation publique ouvre donc la voie à un nouveau parc éolien offshore au large des côtes françaises. Avec les parcs éoliens offshore de Courseulles-sur-Mer, de Fécamp et du Tréport dont la construction est déjà validée, il s’agirait du quatrième de ce genre en Manche.

Crédit photo : Martina Nolte

Rédigé par : guy-belcourt

Avatar
ven 28 Fév 2014
La nouvelle version de la centrale thermique à gaz de Martigues se veut le plus sobre possible sur le plan environnemental. Ses deux cycles combinés, dotés de technologies récentes en matière de limitations des émissions, ont un rendement 56% supérieur…
mar 14 Mar 2017
Si le processus de méthanisation est bien connu pour la revalorisation énergétique des déchets verts en provenance de l'agriculture ou de l'industrie agroalimentaire, il n'avait encore jamais été appliqué à l'échelle du consommateur. C'est ce que propose aujourd'hui aux ménages…
mar 1 Sep 2015
Dans son dernier tableau de bord éolien-photovoltaïque, le Commissariat Général au Développement Durable (CGDD) souligne une progression de la part de l'éolien et du photovoltaïque dans la production française d'électricité, et ce même si la croissance des raccordements est en…
lun 16 Mar 2020
Ce samedi 14 mars 2020, la China Energy Investment Corporation (China Energy) a annoncé la création d'une co-entreprise avec EDF pour développer conjointement le parc éolien offshore de Dongtai, dans la province du Jiangsu. C'est la première fois que la…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.