L'énergie marémotrice bientôt exploitée au Royaume-Uni ? - L'EnerGeek

L’énergie marémotrice bientôt exploitée au Royaume-Uni ?

ladycharlieTidal Lagoon Power Limited, société spécialisée dans les énergies renouvelables, développe actuellement un projet d’énergie marémotrice au Pays de Galles. En aménageant un lagon artificiel dans la baie de Swansea, sur la côte Sud du pays, cette société compte enrichir le mix énergétique britannique d’une nouvelle source d’énergie, naturelle et décarbonée.

L’énergie marémotrice consiste à produire de l’énergie grâce aux mouvements de l’eau créés par le phénomène des marées. Technologie encore peu exploitée (on ne dénombre que quelques usines marémotrices dans le monde, dont celle de la Rance en France exploitée par EDF depuis près d’un demi-siècle), l’énergie marémotrice fonctionne grâce à des turbines hydrauliques qui exploitent deux fois la force de l’eau dans une retenue artificielle : une première fois lorsque la retenue se remplie à marée haute, puis une seconde fois lorsque la retenue se vide à marée basse.

 

Une centrale marémotrice dans la baie de Swansea

Considérant l’énergie marémotrice comme une réelle opportunité pour la Grande-Bretagne, Tidal Lagoon Power compte développer une première station de production d’électricité au Pays de Galles, sur les côtes de la baie de Swansea. Le projet de cette société est d’exploiter l’énergie marémotrice en incorporant des turbines hydrauliques à un lagon artificiel érigé dans l’estuaire de Severn, entre Newport et Cardiff.

La société affirme que sa centrale en projet possède une capacité de production potentielle comprise entre 1.800 et 2.800 MW. De quoi répondre aux besoins en électricité de 120.000 foyers britanniques. Si la construction de cette centrale devrait nécessiter 2 ans et la création de 1.850 emplois, son exploitation peut être envisagée sur une durée de 120 ans (et être rentable au bout de 35 ans selon Tidal Lagoon Power).

 

Une opportunité énergétique pour le Royaume-Uni

S’il a suscité la curiosité de plusieurs investisseurs potentiels, le projet n’en est encore qu’à ses balbutiements. D’un coût évalué à 1 milliards de livres sterling (plus de 1,3 milliards d’euros), la construction de cette centrale doit encore être soumise au feu vert de l’Office for National Infrastructure Planning qui doit notamment se pencher sur sa faisabilité environnementale.

Le projet de la société Tidal Lagoon Power Limited dans la baie de Swansea pourrait être le premier d’une série de six lagunes côtières développées sur les côtes britanniques. Des projets similaires, quoi que d’une plus grande ampleur, pourraient à ce titre voir le jour près de la baie de Colwyn ainsi que dans le Canal de Bristol. L’énergie marémotrice pourrait générer jusqu’à 30 TWh d’électricité chaque année au Royaume-Uni, et ainsi répondre à 8% des besoins du pays en électricité.

Crédit photo : ladycharlie

Rédigé par : guy-belcourt

Avatar
ven 23 Déc 2016
La ministre de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer Ségolène Royal était à Tourouvre dans l'Orne ce jeudi 22 décembre pour inaugurer la première route solaire du monde. Une technologie prometteuse dont la ministre souhaiterait développer plus de 1000…
mer 9 Jan 2013
La ministre de l’Energie et du développement durable Delphine Batho vient d’annoncer le lancement du second appel d’offres sur l’éolien offshore français. Il concerne l’installation d’une puissance de 1.000 MW sur deux sites : au large du Tréport, en Haute-Normandie, et…
mar 22 Sep 2015
Qui a dit que l'art et la science n'avaient rien en commun? Des scientifiques de l'Université du Michigan, aux États-Unis, viennent de prouver que ces deux domaines pouvaient gagner à être mis en commun. Les Américains a en effet mis au…
mar 8 Sep 2020
En Europe, 6 % des émissions totales de CO2 sont liées aux véhicules lourds, soit 25 % des émissions globales du secteur routier. Une part que l’Union européenne souhaite réduire très fortement dans la décennie à venir. Pour tenter de décarboner leurs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.