Le méthane d'une mine chinoise valorisé en électricité - L'EnerGeek

Le méthane d’une mine chinoise valorisé en électricité

mine_charbon_chine_photo_LHOONSelon l’agence de presse Xinhua, le groupe chinois Lu’an vient de terminer la construction de la plus grande installation mondiale de captage de méthane du secteur minier. Située dans la province de Shanxi, dans le Nord de la Chine, cette installation est capable de capter 99% du méthane généré par les activités d’une mine de charbon afin de le valoriser en électricité.

Le charbon exploité dans les mines chinoises sont responsables chaque année de l’émission de 200 millions de tonnes équivalent CO2 de gaz à effet de serre. Situé en première place du mix électrique de la Chine, le charbon, combustible fossile hautement polluant, contribue ainsi largement à la forte pollution atmosphérique de l’Empire du Milieu.

 

Réduire les émissions polluantes et tendre vers l’autosuffisante électrique

Le méthane est un composé chimique présent de manière abondante dans le milieu naturel. Hydrocarbure gazeux, il est notamment utilisé comme combustible en raison de son fort potentiel (il peut être facilement valorisé en électricité lorsque sa concentration atteint les 10-20%). Toutefois, il s’avère dangereux pour l’homme et l’environnement : présent dans l’air des mines de charbon, il s’avère toxique pour le corps humain et rend dangereux l’exploitation d’un site en raison de son caractère explosif.

Le groupe minier chinois Lu’an vient d’inaugurer sur son site minier de Gohoe un dispositif capable de réduire les émissions de méthane tout en produisant de l’électricité. Cette installation permet en effet de capter le méthane présent dans la mine de charbon puis de le valoriser en énergie électrique grâce à un générateur.

 

Un dispositif pour réduire les émissions de CO2 de la Chine

Le processus de valorisation de méthane consiste à porter ce gaz à une température supérieure à 950°C afin de le décomposer en CO2 puis en eau. La chaleur obtenue est utilisée pour actionner une turbine à vapeur, capable de générer de l’électricité. Le groupe minier chinois affirme que son dispositif permet de produire annuellement 200 millions de KWh.

Chaque année, le secteur minier chinois est responsable de l’émission de plus de 10 milliards de mètres cubes de méthane à faible concentration (soit l’équivalent de 200 millions de tonnes de CO2). Les dispositifs de captage de méthane permettraient donc aux professionnels de ce secteur de réduire leurs émissions polluantes de 1,4 millions de tonnes équivalent CO2.

Conscient de l’enjeu environnemental capital que représente la réduction des émissions de gaz à effet de serre, la Chine a annoncé en novembre dernier, sa volonté de mettre un terme à l’augmentation constante de ses émissions de CO2 d’ici à 2030.

Crédit photo : LHOON

Rédigé par : guy-belcourt

Avatar
lun 30 Jan 2017
Confronté à une instabilité électrique récurrente qui impose des délestages quotidiens, l'Irak consolide progressivement son approvisionnement énergétique. Le gouvernement a signé en ce sens, le 26 janvier dernier, un contrat d'un milliard de dollars avec le groupe américain GE pour la construction de…
mar 21 Mar 2017
Si les émissions globales de gaz à effet de serre ont battu des records ces dernières années, il est un secteur dans lequel les efforts de la communauté internationale semblent porter leurs fruits. Le secteur de la production énergétique a…
mer 26 Juin 2013
Bouygues Energie et Service (filiale de Bouygues Construction), a signé un contrat avec EDF pour la conception et l’installation d’une centrale thermique à l’île de Saint-Martin, dans les Caraïbes. La puissance de la centrale sera de 24MW. Elle comportera trois…
Développement des énergies renouvelables, promotion de l'efficacité énergétique ou de la rénovation thermique dans le cadre des futures réglementations RE2018 et RT2020, rôle de l'énergie nucléaire dans la transition énergétique... Toutes ces questions qui façonneront notre système énergétique de demain,…

COMMENTAIRES

  • “… le décomposer en CO2 puis en eau …”

    C’est tout simplement le brûler, comme dans n’importe quelle centrale électrique à gaz, pour actionner ensuite une turbine.

    Ce qui produit du CO2 et de l’eau à la sortie.

    Comme une simple cuisinière au gaz : CH4 + 2 O2 -> CO2 + 2 H2O

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.