Le Canada veut stocker l'énergie éolienne dans des caves en sel - L'EnerGeek

Le Canada veut stocker l’énergie éolienne dans des caves en sel

alberta_eoliennes_photo_Andy van der RaadtCalgary Rocky Mountain Power, entreprise canadienne basée dans la ville de Calgary en Alberta, propose de résoudre le problème de l’intermittence de l’énergie éolienne grâce à de grandes cavernes souterraine de sel, où serait stockée l’électricité excédentaire. Il s’agirait de la première utilisation de cette technologie au Canada.

Chef du Parti progressiste-conservateur de l’Alberta et Premier Ministre de cette province canadienne depuis le 15 septembre 2014, Jim Prentice a fait de la lutte contre le changement climatique un des axes de son programme politique. Cet avocat de formation espère notamment que la Province qu’il dirige se détache du charbon, l’énergie fossile polluante qui trône à la première place de son mix électrique.

 

La solution au problème de l’intermittence ?

En décembre 2014, la province canadienne de l’Alberta affichait une puissance éolienne installée de 1.471 MW. Une capacité qui devrait être complétée dans les prochains mois par deux parcs éoliens supplémentaires à l’Est de la ville d’Edmonton. L’intermittence de l’énergie renouvelable, en l’occurrence des turbines éoliennes, n’en reste pas moins une problématique pour la province, notamment lors de périodes où la demande en électricité dépasse les volumes offerts par le parc de production d’électricité.

Calgary Rocky Mountain Power ambitionne de réduire les inconvénients liés l’intermittence des éoliennes grâce à une technologie de stockage énergétique particulière. Le projet de cette société canadienne est de creuser d’immenses cavernes dans les dépôts de sel situés dans le sous-sol de la région de Lloydminster (le long de la frontière entre l’Alberta et le Saskatchewan). L’objectif : y stocker les surplus d’énergie éolienne.

 

Des prisons de sel pour l’énergie éolienne

Ces cavernes seraient sculptées par pompage de l’eau en profondeur afin de dissoudre la couche de sel. Elles pourraient atteindre la taille d’un immeuble de 30 à 40 étages. Un espace dans lequel les surplus énergétiques éoliens seraient injectés sous forme d’air compressé. Ces murs, grâce à leur caractéristique saline, empêcheraient efficacement l’air compressé de s’échapper. Selon les promoteurs du projet, de telles réserves seraient en mesure d’alimenter pendant 5 jours une ville de 90.000 habitants.

Cette technologie, qui permettrait à l’Alberta de disposer d’une réserve énergétique capable de mieux équilibrer son réseau électrique, est déjà utilisée en Allemagne et aux États-Unis (en Alabama). Un consortium américain désire également creuser le même genre de caves dans les dépôts salins de l’Utah, sur la ligne transportant de l’énergie d’origine éolienne depuis le Wyoming. De quoi constituer une réserve énergétique pour le marché très énergivore de la Californie.

Crédit photo : Andy van der Raadt

Rédigé par : guy-belcourt

Avatar
lun 6 Juil 2015
En raison d’un réseau vieillissant et insuffisamment alimenté face à la demande croissante, le Cameroun souffre de nombreuses coupures d’électricité, qui exaspèrent les populations et nuisent à l’économie du pays. Pour faire face à cette situation, le gouvernement camerounais a…
mar 22 Juil 2014
Alors que la Commission européenne vient d'attribuer dans le cadre d'un programme de développement des énergies renouvelables, une subvention de près de 72 millions d'euros au projet  NEMO, premier projet de centrale ETM prévu en Martinique, DCNS et Akuo Energy,…
sam 10 Juin 2017
Au lendemain du choc planétaire provoqué par la décision de Donald Trump de retirer les Etats-Unis de l’accord de Paris sur le changement climatique, le gouverneur de Californie Jerry Brown se rendait en Chine vendredi 2 juin 2017 pour parler…
ven 13 Juin 2014
Veolia a inauguré mardi 10 juin dans la commune de Plessis-Gassot, dans le Val d'Oise, sa nouvelle centrale biogaz de cogénération. Une unité renouvelable baptisée Electr'od et que la multinationale française présente comme la plus performante de France en raison…

COMMENTAIRES

  • Quelle excellente idée !
    Stocker de l’énergie sans utiliser des matériaux polluants comme des batteries.
    Je ne sais pas où cela est utilisé en Allemagne mais vivement que cette excellente idée soit utilisée en France…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.