New York interdit la fracturation hydraulique - L'EnerGeek

New York interdit la fracturation hydraulique

fracking_new_york_photo_credofrackingAdrew Cuomo, gouverneur de l’État de New York, a prononcé mercredi 17 décembre l’interdiction totale et définitive de recourir à la technique controversée de la fracturation hydraulique dans l’État qu’il administre. Une décision motivée par les risques environnementaux du “fracking”, et qui met fin à l’exploitation des gaz et des pétroles de schiste dans “l’Empire State”.

Les membres de l’administration de l’État de New York ont décidé d’interdire la fracturation hydraulique en raison des risques que représente cette technique pour la santé des citoyens américains. Le gouverneur démocrate Andrew Cuomo s’aligne donc sur la position du rapporteur à la santé de l’État, Howard Zucker, qui a déclaré “ne pas pouvoir soutenir la fracturation hydraulique dans ce bel État”.

“Est-ce que je voudrais vivre dans un endroit où existe la fracturation hydraulique en me fondant sur les éléments que l’on a? Est-ce que j’accepterais de laisser jouer mes enfants dans la cour d’une école avec un forage non loin? Après avoir lu pléthore de rapports… ma réponse est non”.

À l’instar d’autres régions américaines, l’exploitation du gaz de schiste avait été annoncée comme un moyen de relancer l’économie des régions sinistrées proches de la Pennsylvanie. New York devient finalement le second État américain à interdire la fracturation hydraulique et renonce ainsi à l’exploitation des gaz et des condensats contenus dans l’important bassin de Marcellus.

Aussi symbolique soit-elle, cette interdiction n’aura toutefois que peu d’impact sur la production nationale d’énergie. Pour Michael Webber, directeur adjoint de l’Institut de l’énergie de l’université de Texas-Austin, les États qui produisent d’importants volumes d’hydrocarbures non-conventionnels ne devraient pas suivre la démarche de New York en raison des liens étroits qui existent entre politiques et exploitants pétroliers.

Crédit photo : CREDO.fracking

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 18 Mai 2018
Troisième groupe français (après les groupes automobiles PSA et Renault) et premier pétrolier occidental à être revenu en Iran après la levée des sanctions en janvier 2016, le groupe Total pourrait finalement ne pas donner suite à l’accord signé avec…
jeu 20 Avr 2017
Si la Maison Blanche n'a pas encore pris de décision officielle concernant l'adhésion des Etats-Unis à l'accord de Paris, la préférence du président Donald Trump et de ses partisans ne fait guère de doute. Interviewé vendredi 14 avril 2017 sur…
lun 23 Avr 2018
Transition énergétique oblige, la production de biogaz fait désormais l'objet d'une véritable course énergétique. Vu comme une opportunité de fabriquer de l'énergie verte à l'échelle locale, en valorisant des filières de distribution courtes, le biogaz intéresse tout particulièrement Engie qui…
mar 14 Mai 2019
Pays moteur de la révolution industrielle, le Royaume-Uni s’est longtemps reposé sur le charbon comme source d’énergie. La première centrale à charbon britannique a ouvert ses portes en 1882 et pour la première fois depuis cette date, le Royaume-Uni est…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.