Berlin : un plan d'action contre le CO2 sème le désaccord sur le charbon - L'EnerGeek

Berlin : un plan d’action contre le CO2 sème le désaccord sur le charbon

Le Reichstag, bâtiment abritant le parlement allemand à Berlin - Wikipédia © Jürgen MaternBarbara Hendricks, ministre allemande de l’Environnement, vient de présenter à ses collègues du gouvernement Merkel III un plan d’action pour lutter contre le réchauffement climatique. Son objectif principal étant de permettre à l’Allemagne d’atteindre en 2020 son objectif de réduction de 40% des émissions de gaz à effet de serre par rapport au niveau de 1990.

Baptisé “Protection du climat 2020”, ce plan d’action expose, sur cinquante et une pages, des mesures que l’Allemagne devrait mettre en place pour atteindre les objectifs de réductions de gaz à effet de serre qu’elle s’est elle-même fixée. La Deutsche Welle précise qu’en 2013 l’Allemagne n’avait atteint que 24% de réduction.

C’est pourquoi tous les secteurs de l’économie allemande, comme le bâtiment et le transport, sont sollicités par le plan d’action de la ministre. Mais la place du secteur de l’énergie, acteur indispensable dans la lutte contre le réchauffement climatique et seul secteur a avoir augmenté ses émissions de CO2 depuis l’an 2000, reste cependant floue et crée même de virulents désaccords au sein du gouvernement allemand.

D’un côté, Barbara Hendricks, ministre sociale-démocrate de l’Environnement, défend sa vision d’un plan d’action qui ne peut être vraiment efficace que s’il conduit à l’arrêt des centrales à charbon. Ces dernières, plus rentables que les centrales à gaz et utilisées comme substitut au nucléaire, sont les plus polluantes et ont provoqué en 2012 l’augmentation des émissions de CO2 allemandes.

Mais le charbon a aussi été à l’origine de 46% de l’électricité produite en Allemagne en 2013. Le ministre de l’Economie et de l’Energie, Sigmar Gabriel, également sociale-démocrate, ne veut donc pas entendre parler d’une sortie du charbon et réplique qu’on “ne peut pas sortir simultanément du nucléaire et du charbon.”

Prenant en compte le refus de tout engagement de M. Gabriel, Mme Hendricks n’a pas chiffré la réduction des émissions de CO2 demandée aux producteurs d’électricité qui apparaît vierge dans le plan d’action qu’elle a remis à l’ensemble des ministres : “au moins xx millions de tonnes.” La ministre allemande de l’Environnement estime tout de même qu’une réduction annuelle nationale de 62 à 100 millions de tonnes de CO2 est nécessaire pour atteindre l’objectif de 2020.

Le gouvernement de Mme Merkel se prononcera à la fin du mois sur les mesures proposées par Mme Hendricks et tentera de se mettre d’accord sur sa politique énergétique avant de participer début décembre au sommet des Nations Unies sur le climat à Lima.

Crédits photo : Jürgen Matern

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 23 Oct 2019
Le 17 octobre 2019, le Médiateur de l’énergie, Jean Gaubert, organisait une table ronde afin de mettre en perspective la libéralisation du secteur de l’énergie. Cet événement, abrité dans les locaux de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), a…
jeu 9 Nov 2017
En retard sur l’industrialisation des batteries de stockage au lithium, l’Union européenne n’entend pas se laisser déborder sur le marché de la voiture propre par ses concurrents américains ou asiatiques, et prévoit d’encourager désormais massivement son développement. La Commission européenne…
ven 6 Oct 2017
Alors que Dalkia, filiale d’EDF spécialisée dans les services énergétiques, se renforçait une nouvelle fois en Pologne via l’acquisition lundi 2 septembre 2017 de l'entreprise Matex Controls, le groupe EDF poursuit en parallèle le processus de cession de ses actifs…
lun 2 Mar 2020
Contrairement à un marché des chaudières en berne, celui des pompes à chaleur a connu un bond historique en 2019. Perçues comme une solution efficace face au réchauffement climatique, ces appareils moins énergivores que les systèmes de chauffage au gaz…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.