Des bons de réduction au supermarché ... pour moins consommer d'électricité - L'EnerGeek

Des bons de réduction au supermarché … pour moins consommer d’électricité

japonLe fournisseur d’électricité majoritaire de la région de Kansai, Kansai Electric Power Corporation, a trouvé le moyen d’inciter ses clients à lever le pied sur leur consommation d’électricité pendant les pics de demande estivaux : l’électricien va distribuer dès le 22 juillet 2014 des bons de réduction pour que les Japonais soient au supermarché et non chez eux durant les heures chaudes. Une astuce originale pour un fournisseur d’électricité qui craint les pannes de courant cet été.

Rappelons d’abord le contexte. Tout d’abord, les pics de consommation au Japon ou en Corée du Sud ne sont pas atteints, comme en Europe, durant l’hiver. Pour des raisons climatiques, la consommation est à son paroxysme pendant l’été, quand les climatiseurs sont en état de marche. De plus, le Japon s’apprête à vivre son premier été sans énergie nucléaire pour des raisons de mises aux normes. La conjugaison de ces deux phénomènes devrait donc aboutir à une trop grande différence entre l’offre et la demande sur le marché de l’électricité et créer des tensions pendant les heures pleines, voire des coupures.

Dans ce contexte général peu engageant pour Kansai, l’idée est survenue de réduire la consommation des ménages durant les heures pleines en proposant des bons de réduction valables de 13 à 16 heures, période la plus chaude de la journée et donc pic de consommation journalier. Ces coupons seront envoyés la veille ou tôt le matin par mails à près d’un million de foyers si les prévisions indiquent un risque de pénurie. Pour ce faire, l’opérateur japonais a signé des contrats avec de nombreuses firmes de la grande distribution telles Aeon, Edion et Joshin Denki. Les réductions sont ainsi valables dans 300 magasins de la région.

Une initiative qui pourrait bien limiter la casse, alors que la demande représentait déjà 90% de la production pendant certains jours de la première moitié du mois de juillet. Autre phénomène mis en lumière par l’introduction de cette nouvelle forme d’incitation à l’effacement énergétique autonome : la mise en place de compteurs intelligents qui régulent la consommation électrique dans les foyers. Ainsi, les préfectures de Gifu et de Fukui ne recevront pas de bons de réduction car, grâce à ces compteurs, les bâtiments s’autorégulent en cas de pénurie.

Si l’opération s’avère être un succès, l’opérateur envisage d’étendre ce système à l’ensemble de ses clients particuliers, qui représentent 30% de la consommation de l’électricité produite par le groupe. Il s’agirait de la première incitation pécuniaire à très grande échelle de non-consommation d’électricité. Pour rappel, le réseau de Kansai alimente les villes d’Osaka-Kobe et de Kyoto, qui comptent parmi les plus peuplées du pays.

Crédits photo : themonnie

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 24 Jan 2019
La ville d’Angers a décidé d’investir massivement sur le territoire de sa métropole : 120 millions sur les douze prochaines années. Son objectif : devenir une ville connectée capable de réduire sa consommation d’énergie en améliorant ses services, comme l’éclairage…
lun 20 Oct 2014
C'est certain, la France et l'Allemagne ont des visions assez différentes en matières de politiques énergétiques, et un nouveau point de désaccord pourrait prochainement poindre concernant le maintien des capacités de production nécessaires à la sécurisation du réseau. Le gouvernement français…
mer 18 Jan 2017
L'émergence de la voiture électrique et le déploiement nécessaire d'un réseau de recharge ont attiré en l'espace de quelques années seulement de nombreux prétendants, et autant de systèmes de recharge différents selon les entreprises ou les régions. Pour remédier à…
mar 6 Juin 2017
Plusieurs conférences internationales ont été organisées autour de la baisse des émissions de gaz à effet de serre dans le monde et du développement des technologies environnementales. Afin de montrer l’exemple, elles se sont progressivement engagées à réduire au maximum…

COMMENTAIRES

  • Et bien non ! Le maximum de consommation se trouve autant en hiver qu’en été, l’un ou l’autre pouvant être en tête selon les années.

    Voir des statistiques ici :

    http://energeia.voila.net/nucle/japon_sortie.htm

    Par exemple en 2011, la production d’électricité, égale à la consommation, était supérieure en janvier et en décembre à celle du mois d’août. En 2010, c’était l’inverse. Tout dépend des conditions climatiques et économique d’une année à l’autre.

    En 2013, le nucléaire n’a produit que 1,72% de l’électricité japonaises.

    Mais toutes les installations solaires mises en service depuis deux ans devraient combler le manque de production nucléaire en été.

    Surtout que le photovoltaïque produit le plus lorsqu’il y a le plus de soleil.

    Et en France, l’hiver, à quoi vont surtout servir les compteurs communicants ?

    A faire payer plus cher l’électricité aux heures de pointe pour inciter à consommer moins.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.