Le barrage d'Aldeadávila, un des plus puissants d'Espagne - L'EnerGeek

Le barrage d’Aldeadávila, un des plus puissants d’Espagne

Arribes_del_Duero,_presa_de_Aldeadavila_1@TxoSitué sur le fleuve Duero qui marque la frontière entre l’Espagne et le Portugal, le barrage d’Aldeadávila, est l’un des complexe hydroélectrique les plus importants d’Espagne. Les deux infrastructures qu’il alimente, une centrale à réservoirs et une station de transfert d’énergie par pompage (STEP), lui permettent de bénéficier d’une puissance totale d’environ 1.142 MW et de produire environ 2.400 Gwh d’électricité par an.

[stextbox id=”info”]Un barrage de taille moyenne et un réservoir de grande capacité. [/stextbox]

Le barrage d’Aldeadávila s’étend sur 250 mètres de large et a une hauteur de 140 mètres. L’écoulement naturel du fleuve est retenu à 327 mètres d’altitude par un mur de béton arqué horizontalement. Le barrage est donc de type voûte.

L’eau est stockée dans un réservoir d’environ 56 millions de mètres cubes qui forme un lac de 364 hectares. Le barrage a été construit dans une vallée très étroite et encaissée du fleuve, c’est pourquoi malgré la faible superficie de son lac, il bénéficie d’une retenue d’eau de grande capacité.

[stextbox id=”info”]Deux centrales dont une STEP d’une puissance totale d’environ 1142 MW [/stextbox]

La première centrale, d’une puissance installée d’environ 720 MW, a été mis en service en 1964. Elle est équipée de 6 turbines Francis d’une puissance de 120 MW qui jouissent d’un débit d’eau de 615,5 m3/s.

En 1987, Aldeadávila II, une centrale de pompage-turbinage d’une capacité installée de 422 MW est ajoutée sur le site. Deux turbines réversibles Francis, d’une puissance de 211 MW, permettent de stocker de électricité afin d’en produire davantage pendant les heures de pointes. Lors des périodes de faible demande en revanche, la centrale pompe de l’eau vers le réservoir grâce au surplus d’électricité produit. Elle était la plus importante station de transfert d’énergie par pompage d’Europe au moment de sa construction.

L’eau turbinée qui a perdu de sa puissance rejoint le fleuve par deux canaux de fuite de 1.400 mètres de longueur chacun.

La construction du barrage d’Aldeadávila s’est étalée sur 8 ans, de 1956 à 1963 pour un coût estimé à près de 60 millions de dollars à l’époque.

Le barrage d’Aldeadávila est exploité par la société espagnole Iberdrola, l’un des plus grands producteurs d’électricité dans le monde.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 16 Déc 2014
La Fête des Lumières s'est déroulée à Lyon du 5 au 8 décembre dernier. 4 jours de fête pendant lesquels des artistes créent une ambiance féérique en habillant de lumière les édifices de la ville. À l'occasion de cette édition…
lun 25 Fév 2013
Physicien et mathématicien allemand, Ohm est à l’origine de la loi fondamentale des courants électriques en 1827. Par ses travaux, il détermine les relations entre courant, tension et résistance, permettant de donner une base à l’étude des circuits électriques. Né…
mer 18 Mai 2016
Créée en 2007, la Fête de la Nature organise pensant 5 jours des manifestations gratuites au contact direct de la nature. Pour sa 9ème édition, du 18 au 22 mai, de nombreux partenaires ont décidé de s’associer à cet événement…
mer 6 Mar 2013
Souvent appelé le nucléaire vert, le thorium pourrait incarner l’énergie de demain. Avec des ressources naturelles abondantes et une production de déchets moindre, ce minerai pose la question d’une nouvelle orientation de la production d’énergie nucléaire. Le thorium est un…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.