Belgique : un projet d'île pour stocker l’énergie éolienne - L'EnerGeek

Belgique : un projet d’île pour stocker l’énergie éolienne

La Belgique serait prête à employer des grands moyens pour s’attaquer au problème de l’intermittence de l’énergie éolienne : une île artificielle équipée d’un système de stockage directement inspiré de celui des des Stations de transfert d’énergie par pompage (STEP) que l’on trouve en montagne.  

« Nous avons beaucoup d’énergie éolienne, et parfois, elle est perdue simplement par manque de demande en électricité » regrette une porte-parole du ministère de l’Economie.

L’île artificielle, qui aurait un diamètre de 2,5 kilomètres de large, s’apparenterait à « un grand donut posé sur le sable » pour reprendre l’expression du ministre de l’Economie Johan Vande Lanotte.

Au centre de l’atoll,  situé 10 mètres au dessus du niveau de la mer, se trouverait un grand puits de trente mètres de profondeur.

Quand les éoliennes offshore belges produiraient trop d’électricité par rapport à la demande, l’eau serait pompée par le système pour vider le contenu du puits dans la mer. Lorsque la demande excèderait la production, l’eau de la mer remplirait le puits et produirait de l’électricité en passant à travers des turbines hydrauliques. Le principe des STEP est la technique la plus aboutie pour stocker de l’électricité.

L’île serait située à 3 kilomètres des côtes, à proximité du plusieurs parcs éoliens en mer. La capacité des éoliennes offshore belge pourrait passer de 380 MW aujourd’hui à 2.300 en 2020.

La réalisation du projet devrait prendre cinq ans : « C’est possible techniquement car la mer en Belgique n’est pas très profonde, intéressant dans la mesure où le pays n’a pas de relief pour construire des barrages sur terre et pratique car la connexion entre les éoliennes et le système est optimisée : l’île pourrait servir de support aux pylônes » a expliqué au Soir le chercheur du Laboratoire de génie électrique de Grenoble Bacha Seddik.

Un projet semblable est à l’étude au Danemark (illustration).

Rédigé par : vincent-delong

Avatar
mar 8 Mar 2016
C'est dans les environs de la ville de Trondheim, dans le centre de la Norvège, que l'énergéticien public Statkraft s'apprête à construire le plus grand parc éolien terrestre d'Europe. Ce projet renouvelable, qui représente un investissement de 1,1 milliard d'euros,…
mer 23 Mar 2016
Avec la montée en puissance des énergies renouvelables (ENR) dans le mix énergétique mondial, les énergéticiens s’intéressent de plus en plus aux prévisions météorologiques. D’après les spécialistes, le marché serait en « effervescence », notamment du fait de la transition énergétique et de…
jeu 26 Jan 2017
Plus connus pour leurs réserves en hydrocarbures, les Emirats arabes unis anticipent pourtant depuis plusieurs années l'après pétrole via le développement de sources d'énergie alternatives. La compagnie publique émiratie DEWA par exemple, a confirmé mercredi dernier l'attribution aux groupes espagnols…
mar 12 Fév 2013
Dans un document récemment publié, RTE détaille les différentes contraintes liées au raccordement des futures hydroliennes françaises. Le gestionnaire du réseau d’électricité prévient que les zones de raccordement potentielles sont peu nombreuses et que le réseau devra être renforcé pour…

COMMENTAIRES

  • Ce serait intéressant de connaître les objectifs :
    – de rendement énergétique d’une t’elle solution;
    – d’écrêtage des pics de production et de consommation par rapport aux dimensions du projet.

    Et si l’ampleur du projet correspond aux besoins d’écrêtages des 380 MW installés ou aux développements plus important futurs indiqués pour 2020.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.