Des turbines Alstom pour le plus grand barrage d’Afrique - L'EnerGeek

Des turbines Alstom pour le plus grand barrage d’Afrique

Le groupe Alstom vient d’annoncer la signature d’un contrat avec Metals & Engineering Corporation (METEC) portant sur la fourniture de 8 turbines Francis et de leurs alternateurs. Du matériel destiné à équiper la plus grande centrale hydroélectrique d’Afrique, le barrage de Grand Renaissance.

Situé sur le Nil Bleu, en Ethiopie, cette centrale aura une puissance totale de 6.000 MW. Elle sera mise en service par paliers, à partir de la fin de l’année 2013. Grâce à ce barrage, l’Ethiopie quadruplera sa capacité de production électrique.

Le barrage permettra à l’Ethiopie de fournir en électricité les pays frontaliers, tout en répondant à la hausse croissante de la demande au niveau domestique (+10% par an).

Bien implanté en Afrique, Alstom est en train d’équiper la nouvelle centrale hydroélectrique d’Ithezi-Thezi (turbines et alternateurs), en Zambie. Le groupe français est également chargé de la modernisation de la centrale hydroélectrique d’Inga 2A, en République Démocratique du Congo.

Rédigé par : jacques-mirat

Avatar
ven 29 Jan 2016
Le secteur des transports est responsable de 27% des émissions de dioxyde de carbone de l'ensemble de l'économie française. Améliorer le bilan carbone des transports apparait ainsi aujourd'hui comme un des enjeux principal de la transition énergétique. En plus des mesures mises…
jeu 27 Avr 2017
Malgré la prise de position sans équivoque de Scott Pruitt, le chef de l'Agence américaine pour la protection de l'environnement (EPA), Al Gore se veut rassurant et optimiste sur la participation de son pays à la lutte contre le changement…
mer 9 Nov 2016
Entre la remise en cause de l'accord de Paris sur le climat, la levée des restrictions à la production d'énergies fossiles et la suppression de l'Agence américaine de protection de l'environnement, la politique climatique et environnementale de Donald Trump est…
mer 6 Jan 2016
Si la Russie fait toujours partie aujourd'hui des plus gros consommateurs de combustibles fossiles à l'échelle mondiale, son potentiel énergétique renouvelable considérable pourrait lui permettre d'atteindre un mix énergétique 100% vert dans les prochaines décennies. C'est du moins l'avis d'un groupe…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.