Des turbines Alstom pour le plus grand barrage d’Afrique - L'EnerGeek

Des turbines Alstom pour le plus grand barrage d’Afrique

Le groupe Alstom vient d’annoncer la signature d’un contrat avec Metals & Engineering Corporation (METEC) portant sur la fourniture de 8 turbines Francis et de leurs alternateurs. Du matériel destiné à équiper la plus grande centrale hydroélectrique d’Afrique, le barrage de Grand Renaissance.

Situé sur le Nil Bleu, en Ethiopie, cette centrale aura une puissance totale de 6.000 MW. Elle sera mise en service par paliers, à partir de la fin de l’année 2013. Grâce à ce barrage, l’Ethiopie quadruplera sa capacité de production électrique.

Le barrage permettra à l’Ethiopie de fournir en électricité les pays frontaliers, tout en répondant à la hausse croissante de la demande au niveau domestique (+10% par an).

Bien implanté en Afrique, Alstom est en train d’équiper la nouvelle centrale hydroélectrique d’Ithezi-Thezi (turbines et alternateurs), en Zambie. Le groupe français est également chargé de la modernisation de la centrale hydroélectrique d’Inga 2A, en République Démocratique du Congo.

Rédigé par : jacques-mirat

Avatar
jeu 29 Sep 2016
Dans le cadre de sa stratégie CAP 2030, l'électricien français souhaite se développer à l'international, notamment dans le secteur des énergies renouvelables. Pour ce faire, le délégué général d'EDF Energies Nouvelles, Antoine Cahuzac, vient d'annoncer son intention d'investir 2 milliards…
jeu 17 Nov 2016
Le groupe pétrolier Total poursuit sa stratégie de diversification vers les filières renouvelables et développe progressivement son potentiel de production solaire. Après le rachat du fabricant américain SunPower en 2011, Total a annoncé mardi 15 novembre le lancement d'un programme…
mar 8 Jan 2013
Dans le domaine de l’énergie, le repowering est une technique permettant de moderniser une centrale électrique. Le repowering permet d’améliorer le rendement et la puissance d’une l’ancienne centrale, tout en réalisant des économies par rapport au coût qu’aurait coûté une…
ven 9 Mai 2014
Les deux projets de parc éolien offshore figurant dans le second appel d’offres gouvernemental sont finalement revenus au consortium formé par GDF Suez et Areva. Le perdant du jour, le consortium EDF Energies Nouvelles/Alstom était le grand gagnant du premier…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.