Bien que très positive, l'image des énergies renouvelables se dégrade - L'EnerGeek

Bien que très positive, l’image des énergies renouvelables se dégrade

énergie_renouvelable_particulierPlus que jamais d’actualité au travers du projet de loi de transition énergétique actuellement en débat, les énergies renouvelables semblent malgré tout fléchir auprès des particuliers. Si près de 9 Français sur 10 estiment qu’elles doivent être encouragées, ils sont cependant nettement moins nombreux à envisager une utilisation quotidienne dans leur logement. Une enquête publiée récemment et réalisée par OpinionWay pour le compte de l’organisme de qualification Qualit En’R révèle en effet une légère perte de confiance des Français dans les atouts de ces énergies durables.

Des Français pour le renouvelable mais pas prêts à s’équiper

Si les énergies renouvelables bénéficient toujours actuellement d’une image très positive auprès du grand public, on observe toutefois un léger recul imputable à un contexte économique défavorable. 86% des personnes interrogées estiment qu’elles sont respectueuses de l’environnement (-5 points), 82% qu’elles favorisent l’indépendance énergétique (-6 points) et 80% qu’elles permettent de se sentir bien chez soi (-6 points). Des propotions en baisse par rapport à 2013.

Les Français ne semblent donc plus aussi convaincus qu’auparavant des vertus des énergies renouvelables en matière d’environnement et d’économies d’énergie. Seuls 71 % d’entre eux pensent que ces énergies permettent de faire de réelles économies contre 81 % l’an passé.

Les intentions d’équipement sont donc logiquement en baisse et cela quelque soit l’énergie concernée. Seul un Français sur 5 (21%) envisage aujourd’hui de s’équiper à plus ou moins long terme. Un net ralentissement qui s’explique notamment par les forts investissements de base que les dispositifs de production renouvelable impliquent mais également par une conjoncture largement à l’avantage des énergies fossiles. Les prix du fioul et du pétrole sont actuellement en forte diminution.

35% des Français déclarent disposer d’équipements renouvelables contre 34% en 2011 soit une évolution quasi nulle. Les équipements privilégiés restent toujours ceux utilisant le bois (insert, poêles et/ou chaudière) avec 27% des Français déclarant en être équipés dans leur résidence principale. Plus loin derrière, les pompes à chaleur avec 12% d’équipement, suivies des panneaux photovoltaïques (7%) et des solutions solaire thermique (chauffe-eau et/ou système combiné) avec 6%.

RGE : un label de qualité pour les français

Concernant l’installation de nouveaux dispositifs ou la rénovation énergétique des logements, les aides incitatives proposées par l’Etat restent encore méconnues selon ce sondage. Seul un Français sur 2 (52%) aurait entendu parler des nouveaux dispositifs tels que le crédit d’impôt de 30% et l’éco-prêt à taux zéro.

Mais parmi cette moitié la mieux informée, il sont plus de 8 sur 10 à accorder leur confiance au label qualité RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) mis en place par le gouvernement pour certifier les professionnels du secteur. Ainsi, 80% des sondés pensent que faire appel à un professionnel RGE ne complexifie par la demande (65%), voire la simplifie (13%). Et enfin, 77% des personnes interrogées considèrent le signe RGE comme un critère de choix important et passeraient par un professionnel disposant d’un tel signe de qualité si elles devaient réaliser des travaux dans leur logement.

Mais au delà de cette confiance, c’est le critère de proximité qui l’emporte. 3 Français sur 4 se tourneraient plus facilement vers un installateur recommandé par leurs proches (76%) et 60% privilégieraient un installateur exerçant à proximité de chez eux.

Crédits photo : Qualit En’R

Rédigé par : livingston-thomas

jeu 19 Juin 2014
La République du Chili est un pays d'Amérique du Sud qui partage ses frontières avec la Bolivie, le Pérou et l'Argentine. Avec un taux de croissance annuel qui dépasse les 6%, le pays dirigé par Michelle Bachelet fait figure de…
mar 5 Mai 2015
Le 28 avril 2015, RTE a publié son « Bilan électrique et perspectives 2014 » pour la région Midi-Pyrénées. Avec ce document présenté chaque année, on peut apprendre que cette région possède aujourd’hui le deuxième plus grand parc de production d’électricité d'origine renouvelable…
mar 20 Oct 2015
Luminus, la filiale d’EDF en Belgique, vient de faire son entrée sur les marchés, pour faire face au désengagement des collectivités locales, actionnaires minoritaires (37,7%) du groupe. Par ailleurs, la firme entre dans une nouvelle phase de son développement, essentiellement…
mer 22 Fév 2017
Le groupe énergétique suisse Romande Energie a annoncé cette semaine vouloir lancer dès le 3 mars prochain une étude de faisabilité concernant un projet unique au monde de construction d'un parc solaire flottant sur le lac du barrage des Toules,…

COMMENTAIRES

  • Label de qualite’.OUI.eau energie intelligent
    mer energie intelligent
    eolien energie intelligent
    soleil energie intelligent
    biomethane reseaux gaz intelligenti
    biomass energie intelligent
    marine biomass energie intelligent
    biocarburant d’eau intelligent
    biocarburant de mer intelligent
    plasma dechet intelligent
    inceneritor cancre,no intelligent
    Le Gover du Canada et Californie-IOWA dit:
    No cancer,no inceneritor,yes plasma waste
    Plasma waste it is landfill killer

    Répondre
  • Normal que l’opinion change. En se renseignant un peu, ce sont des solutions très coûteuses à tous (pourtant très subventionnées) et des contraintes de tous ordres non négligeables (et des mauvaises surprises pour beaucoup), sans pour cela baisser le niveau des émissions de CO2. L’exemple de l’Allemagne est catastrophique : coût exorbitant et pollutions en forte hausse.

    Répondre
    • la solution tres couteses c’est EPR 110 euro au Mwh
      le dumping c’est vendre EDF 42 euro au MWh a Enel que fait le pompage la nuit et la vente a midi 150-200 euro a MWh
      le step eau c’est 20 euro a MWh
      le soleil flottante c’est 50 euro a MWh
      le vent ou oelien flottante en mer c’est 70 euro au Mwh
      Zada dit tres couteuse et subventionne,mais vous ete fou.Nous voulons tout l’energie sans subvention mais alors EDF doit retourner l’argent pour la con struction EDF-Areva EPR la centrale plus chere au monde 9 milliard de euroLe step c’est 20 euro MWh ,le EPR c’est 110-120 euro Mwh.La Finland dit le francais sont tres chere,pas l’eau,

      Répondre
    • Un peu rapide de mettre tous les EnR dans le même panier en disant qu’elles coûtent toutes cher à la collectivité. Regardez le rapport de la cour des comptes de 2013, vous verrez qu’il y a des systèmes EnR qui effectivement coûtent cher au vu des résultats, mais d’autres qui sont très performants lorsqu’on rapporte les émissions de GES évitées à l’euro d’argent public investi en aide.

      Répondre
  • Comment croire à des énergies dites renouvelables qui ne se développent que parce qu’elles sont fortement subventionnées. L’Etat dit même que c’est lui qui les subventionne, alors que c’est la taxe CSPE, c’est à dire l’ensemble des consommateurs ! Et en 2015, les factures EDF sont majorées de +15% par cette taxe, alors qu’en France la production d’électricité, grâce au nucléaire et à l’hydraulique, n’émet pas de CO2 : où est la logique ???
    Résumons : nous disposons, grâce au nucléaire e à l’hydraulique, d’une énergie bon marché, abondante et propre, et ne dépendons pas de pays étrangers pour l’approvisionnement (au passage les panneaux solaires sont 100% chinois….).
    Pourquoi alors vouloir développer de l’éolien et du solaire qui nous coûtent deux à 10 fois autant que l’électricité traditionnelle, sans gain écologique ???
    La seule politique responsable serait d’arrêter le subventionnement de ces énergies qui engraissent seulement les Chinois et ceux qui investissent dans des panneaux solaires ou des éoliennes et touchent les subventions ; et de consacrer l’argent public à de a recherche sur ces énergies, pour viser à terme à disposer d’une filière française fiable et bon marché, ce qui demandera assurément beaucoup de temps.
    Entretemps, le nucléaire est notre meilleur garant d’un kWh bon marché et sans risque de dépendance à des puissances étrangères.

    Répondre
    • La france avait un target 2020:50% nucleair 25% eau et mer 25% soleil,eolien,biomasse.Le cout c’est chere pour 50% nucleair 110 euro MWh EPR mais 42 euro vieille reactor C’à pour moi est damping pour l’histoire que la France donne l’argent pour reactor Areva+ uranium.Le cout dela guerre en Niger sont investment Areva-EDF ou Sarkosy.Le demantellement de 350 milliard de central nuclear edf comprendre dans la facture or not?Le step eau ou marine c’est la meilleur solution vous equilibrer 20 euro MWh avec 110 euro MWh.Mais avec P2G nous faison electric qui passe biomethane(45 euoro MWh) qui passe carburant(1 euro litre a la pompe) pas importation gaz,pas importatation petrole,pas shale gas et beaucoup de chimique vert(voire CEA)Donne-moi CEA en Italie et je change l’energie et la chimique de un Nobel vielle comme Sabatier.Nous avons Leonardo da Vinci pour energie eau avec barrage,vous avez Sabatier l’eau pour faire carburant.

      Répondre
  • Dommage que l’on ne parle ici que des énergies renouvelables mobilisées par des systèmes individuels à l’échelle des bâtiments. Il manque en effet dans le paysage de cet article (et j’imagine de l’étude dont il est question) les systèmes collectifs à l’échelle urbaine, comme les réseaux de chaleur, qui peuvent être fortement mobilisateurs d’énergies renouvelables (ou de récupération), au bénéfice des occupants des bâtiments.

    Voir notamment l’enquête de l’association Via Séva, également menée auprès des citoyens, et qui ne donne pas le même éclairage, parce qu’elle ne porte pas que les systèmes individuels : http://www.viaseva.com/index.php/Presse/Communiques-de-presse/NOUVELLE-DONNE-ENERGETIQUE-QUE-VEULENT-LES-FRANCAIS-POUR-LEUR-CHAUFFAGE

    Répondre
  • Stefan,moi je parle de un plan Eu-28 de vie d’eau pas d’une lac ou riviere pas prive’.Eu-28 have 60.000 Km. de vie d’eau et l’applicatio du tecnique step est 6.000 TWh moin 20% de energie pompage-ripompage et dessalement pour 100 m de level medium.Le cout de production c’est 20 euro MWh.Le cout est seulment le sinergies entre riviere,turbins step.mom project Wasser Energie Wende c’est le contraire des systemes individuels,c’est le reseaux plus economique.L’eau couts 5 fois miens du biomethane.Le biomethane cout 2 fois miens que le RTE electric de puissance
    Plus reseaux eau,le biomethane que est produit base eau dans le reseaux gaz et miens electric de puissance
    Entosoe veut 500 miliard,mois je veut sur fonds Juncker-BEI 500 miliard pour 22 milions jobs.
    Vous en France avez le meilleur Noble de Energie,mon pere d’eau,le pere d’energie circulaire,le nom est
    …….

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *