Consommation énergétique : les bons gestes pendant la vague de froid Consommation énergétique : les bons gestes pendant la vague de froid

Consommation énergétique : les gestes à adopter pendant la vague de froid

consommation énergétique

Le froid s’est installé en France, et avec lui le pays doit faire face à un pic de consommation énergétique. De quoi entraîner quelques interrogations pour les foyers français : comment faire pour réguler sa consommation énergétique ? Quelles astuces pour ne pas trop consommer en cette période de grand froid ? Le ministère de l’écologie et EDF ont déjà distillé quelques conseils, et même si la plupart relèvent du bon sens, certains peuvent effectivement aider les particuliers à ne pas trop gonfler leur facture énergétique en ce début d’année.

Des températures idéales pour une consommation énergétique contrôlée

C’est un fait : les Français ont tendance à trop chauffer, et la majorité des particuliers est loin de respecter les préconisations d’EDF en la matière. Selon le fournisseur d’énergie, la température idéale pour les pièces à vivre du foyer (salon et chambres) est de 19°C. Un peu juste pour les familles françaises qui ont largement tendance à dépasser les 20°C. Et les recommandations d’EDF en cas de pic de consommation ne vont pas plaire aux frileux puisqu’il est question de réduire encore la température à 18°C. Si la plupart des foyers français consentent à cet effort de température, cela peut permettre de soulager le réseau national, mis à rude épreuve par la consommation accrue d’énergie. Et en ce qui concerne la salle de bain, l’idéal est de la chauffer à 22°C, mais uniquement lorsque quelqu’un se trouve dans la pièce. EDF rappelle également que lorsque les foyers sont vides, l’idéal est de mettre le chauffage en veille. Il est également recommandé de réduire la température des pièces à vivre à 16°C, ce qui peut représenter une économie d’énergie de taille. De même, les pièces inutilisées n’ont pas nécessairement besoin d’être chauffées.

Astuces et bonnes habitudes pour une facture allégée

Le ministère de l’écologie et de l’environnement a lui aussi partagé quelques astuces pour veiller à éviter tout risque de gaspillage énergétique. Ne pas laisser la lumière allumée quand personne n’est dans une pièce, ne pas laisser d’appareils allumés inutilement, ne pas laisser d’appareils en veille, prendre des douches plutôt que des bains, etc. Des astuces qui pourront sembler superflues mais qu’il est toujours bon de rappeler, d’autant que l’impact de ces petits gestes sur la consommation énergétique de la maison est souvent sous-estimé. La seule consommation des équipements ménagers représente à elle seule 11 % de la facture annuelle d’électricité des foyers français.

Mais d’autres gestes, qui s’inscrivent, eux, d’avantage dans une perspective de long terme, peuvent également s’avérer intéressants en termes d’économie d’énergie. L’installation de systèmes de domotique permettant de piloter le chauffage de la maison à distance par exemple. Bien que coûteux, ces systèmes très performants permettent de faire des économies d’énergies en répondant précisément aux besoins des foyers sans pour autant surchauffer. Moins cher mais tout aussi judicieux, le choix d’ampoules Led permet de faire des économies sans pour autant changer les habitudes quotidiennes des particuliers. Moins gourmandes en électricité que les ampoules classiques, les Led ont aussi une durée de vie plus longue, ce qui permet d’amortir la différence de prix à l’achat. Car même si les vagues de froid de grande ampleur restent pour le moment exceptionnelles en France, la consommation énergétique est un poste de dépense important pour les ménages qui mérite une stratégie à long terme. Autrement dit la transition énergétique passe aussi et avant tout par un changement et surtout une rationalisation de nos modes de consommation d’énergie.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 5 Avr 2017
La transition énergétique et l’augmentation de la part des énergies renouvelables dans le mix électrique français ne sont pas sans poser des problèmes. Contrairement à d’autres pays, la France n’a pas encore entamé les grands changements structurels pour améliorer son…
jeu 5 Déc 2013
La production d’électricité en Grèce est issue essentiellement des énergies fossiles. Le pays dispose de ressources en charbon (lignite) et, dans une moindre quantité, en gaz naturel, qu'il peut exploiter pour produire de l'électricité. Ainsi, en 2011, ces combustibles ont…
lun 26 Oct 2015
Alors que les attributions de permis de construire diminuent (-8,2%) et que les mises en chantiers suivent la même tendance (-6,1%), 51 500 emplois ont été supprimés dans le bâtiment. Face à ce ralentissement, la CAPEB vient de publier un…
mer 7 Sep 2016
Si le processus de méthanisation est bien connu pour la valorisation énergétique des déchets verts en provenance de l'agriculture ou de l'industrie agroalimentaire, il n'avait encore jamais été appliqué à une échelle industrielle sur les déchets domestiques. C'est ce que…

COMMENTAIRES

  • C’est très surprenant que dans les conseils il est chaque fois oublié les économiseurs d’eau sur tous les robinets (0,19 litre par minute ou 1,2 litre par minute maxi, à comparer à plus de 8 litres actuellement en moyenne !) et par ailleurs les douches (on peut passer à 4 litres par minute avec un système avec Venturi mais si l’on craint que le réseau n’entraîne des légionelles on peut se contenter de 6 litres par minute en vissant une bague avec clapet anti-retour eau chaude (pour ne pas contaminer l’eau potable) sur le flexible de douche ou une douchette appropriée.

    C’est non seulement une économie d’eau très importante mais la part d’eau chaude d’environ 40% et son recyclage consomment de l’énergie.

    Au total c’est largement plus que les Led et autres !

    Il y a quelques 33 millions de résidences principales en France dont la majeure partie a des ballons d’eau chaude électriques avec des résistances d’environ 2 KW qui fonctionnent plusieurs heures au quotidien.

    En abaissant fortement la consommation d’eau chaude sans baisse de confort çà correspond à plusieurs réacteurs nucléaires !

    On arrive à 0,19 litre seulement par minute avec des systèmes avancés comme ceux d’Altered :

    http://www.alteredcompany.com/

    Répondre
  • Et pour quelques euros seulement et 1,2 litre par minute chez Savinga sans aucune perte de confort :

    http://www.savinga.fr/aerateurs-pour-lavabo/25-aerateur-economique-deau-neoperl-spray-12-lmin.html

    Si tous les français prenaient 30 seconde à visser sur les robinets ces économiseurs qui sont standard, l’économie serait de plusieurs centaines d’euros par an et par foyer et on peut éviter l’importation d’une part d’énergie ou fermer l’équivalent de plusieurs réacteurs nucléaires.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *