Pays-Bas : pas d'exploitation commerciale des gaz de schiste avant 2020 - L'EnerGeek

Pays-Bas : pas d’exploitation commerciale des gaz de schiste avant 2020

ministre_économie_hollande-creditphoto-mark_ponteLe gouvernement des Pays-Bas a interdit vendredi 10 juillet toute exploitation commerciale des gaz de schiste d’ici 2020. En cause, la technique controversée de la fracturation hydraulique (fracking), la seule connue à ce jour qui permet d’exploiter ces hydrocarbures de schiste.

“La recherche et l’exploitation commerciale de gaz de schiste n’est pas à l’ordre du jour pour les cinq prochaines années” : c’est en ces termes que le ministre hollandais de l’Économie, Henk Kamp, a exprimé la position de son gouvernement à l’issue d’un Conseil des ministres.

Aujourd’hui, les Pays-Bas sont le deuxième producteur de gaz naturel traditionnel à l’échelle de l’Europe. Ils comptent par ailleurs – selon les estimations – entre 200 et 500 milliards de m3 de gaz de schiste dans leur sol.

Plusieurs permis d’exploration avaient été accordés au cours des dernières années. Ceux-ci seront suspendus et ne seront pas renouvelés. “Selon des enquêtes, il y a encore des incertitudes sur les effets du forage profond pour le gaz de schiste aux Pays-Bas”, explique le gouvernement hollandais dans un communiqué.

A ce jour, en effet, la seule méthode éprouvée permettant d’exploiter les gaz de schiste est la fracturation hydraulique. En créant des fissures souterraines pour y infiltrer un mélange d’eau, de sable et de produits chimiques, on extrait le gaz prisonnier de la roche. Principal inconvénient : ces substances chimiques pourraient être la cause d’une importante pollution des eaux et, in fine, représenter un danger environnemental et sanitaire.

D’ici la fin de l’année, un rapport sur la répartition des sources d’énergie aux Pays-Bas devra permettre de déterminer la position des autorités en matière d’exploitation des gaz de schiste. En cas de réponse positive, des forages exploratoires pourraient être mis en place par l’État, et non par des acteurs privés, dès 2018. Toutefois, l’exploitation commerciale ne serait pas autorisée avant 2020.

La technique du “fracking” continue de diviser l’Europe. Très utilisée aux États-Unis, elle est toujours interdite en France. Le Royaume-Uni, sous l’autorité de David Cameron, envisage pour sa part de procéder à une exploitation des gaz de schiste au plus vite.

 

Crédit photo : Mark Ponte

Rédigé par : Fabien Maout

Avatar
mer 18 Juil 2018
Pour la première fois depuis 2014, la tendance des investissements internationaux favorables aux énergies renouvelables semble marquer le pas. Selon un rapport publié mardi 17 juillet par l'Agence internationale de l'énergie (AIE), l'année 2017 a enregistré un arrêt dans le…
ven 1 Juin 2018
La jeune société française HDF Energy, spécialisée dans les solutions de stockage massif d’énergie, a dévoilé lundi 28 mai 2018, les dessous de son projet de centrale solaire prévu à l’horizon 2020 près de Saint-Laurent du Maroni, au nord de…
jeu 5 Déc 2013
La production d’électricité en Grèce est issue essentiellement des énergies fossiles. Le pays dispose de ressources en charbon (lignite) et, dans une moindre quantité, en gaz naturel, qu'il peut exploiter pour produire de l'électricité. Ainsi, en 2011, ces combustibles ont…
jeu 31 Oct 2013
L'Agence américaine de protection de l'Environnement (EPA) a annoncé, mercredi 23 octobre, une diminution de 10% des émissions de CO2 provenant des centrales électriques depuis 2010. Avec 5,29 milliards de tonnes émises en 2012 (soit une baisse de 3,8% par…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.