Pays-Bas : pas d'exploitation commerciale des gaz de schiste avant 2020 - L'EnerGeek

Pays-Bas : pas d’exploitation commerciale des gaz de schiste avant 2020

ministre_économie_hollande-creditphoto-mark_ponteLe gouvernement des Pays-Bas a interdit vendredi 10 juillet toute exploitation commerciale des gaz de schiste d’ici 2020. En cause, la technique controversée de la fracturation hydraulique (fracking), la seule connue à ce jour qui permet d’exploiter ces hydrocarbures de schiste.

“La recherche et l’exploitation commerciale de gaz de schiste n’est pas à l’ordre du jour pour les cinq prochaines années” : c’est en ces termes que le ministre hollandais de l’Économie, Henk Kamp, a exprimé la position de son gouvernement à l’issue d’un Conseil des ministres.

Aujourd’hui, les Pays-Bas sont le deuxième producteur de gaz naturel traditionnel à l’échelle de l’Europe. Ils comptent par ailleurs – selon les estimations – entre 200 et 500 milliards de m3 de gaz de schiste dans leur sol.

Plusieurs permis d’exploration avaient été accordés au cours des dernières années. Ceux-ci seront suspendus et ne seront pas renouvelés. “Selon des enquêtes, il y a encore des incertitudes sur les effets du forage profond pour le gaz de schiste aux Pays-Bas”, explique le gouvernement hollandais dans un communiqué.

A ce jour, en effet, la seule méthode éprouvée permettant d’exploiter les gaz de schiste est la fracturation hydraulique. En créant des fissures souterraines pour y infiltrer un mélange d’eau, de sable et de produits chimiques, on extrait le gaz prisonnier de la roche. Principal inconvénient : ces substances chimiques pourraient être la cause d’une importante pollution des eaux et, in fine, représenter un danger environnemental et sanitaire.

D’ici la fin de l’année, un rapport sur la répartition des sources d’énergie aux Pays-Bas devra permettre de déterminer la position des autorités en matière d’exploitation des gaz de schiste. En cas de réponse positive, des forages exploratoires pourraient être mis en place par l’État, et non par des acteurs privés, dès 2018. Toutefois, l’exploitation commerciale ne serait pas autorisée avant 2020.

La technique du “fracking” continue de diviser l’Europe. Très utilisée aux États-Unis, elle est toujours interdite en France. Le Royaume-Uni, sous l’autorité de David Cameron, envisage pour sa part de procéder à une exploitation des gaz de schiste au plus vite.

 

Crédit photo : Mark Ponte

Rédigé par : Fabien Maout

Avatar
lun 6 Nov 2017
Engagé dans un vaste programme de cessions destiné à réduire la part de ses activités liées aux combustibles fossiles, le groupe Engie a annoncé, mardi 31 octobre 2017, avoir cédé ses parts dans trois centrales thermiques de production d'électricité au…
mer 20 Mar 2019
GRDF, le gestionnaire du réseau de distribution du gaz en France peut se réjouir. Un nombre croissant de foyers opte pour le gaz naturel afin de se chauffer. Le fioul est la première victime de ce renouveau en faveur du…
En remplacement de Nicolas Hulot, démissionnaire, le président de l’Assemblée nationale, François de Rugy, a été nommé mardi 4 septembre 2018 par l’Elysée, ministre de la Transition écologique et solidaire. Un choix de raison de la part du gouvernement qui…
ven 19 Août 2016
La consommation mondiale d'hydrocarbures aurait-elle entamé une phase de déclin ? C'est ce que laisse supposer l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) qui vient de publier une étude portant sur les revenus des pays producteurs de pétrole. Selon celle-ci, les…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.