EDF ouvre la quatrième base de sa Force d’Action Rapide du Nucléaire (FARN) - L'EnerGeek

EDF ouvre la quatrième base de sa Force d’Action Rapide du Nucléaire (FARN)

Centrale_du_BugeyLa Farn, créée après la catastrophe de Fukushima, est un groupe d’intervention d’élite, dont les membres communément appelés les « pompiers du nucléaires » sont chargés d’intervenir très rapidement sur une centrale nucléaire dans l’éventualité d’un accident grave. EDF a annoncé le 11 mars l’ouverture de la quatrième et dernière base de la Farn, à la centrale de Bugey (Ain).

Le groupe d’élite compte 4 bases, à Civaux (Vienne), à Dampiere (Loiret), à Paluel (Seine-Maritime) et au Bugey désormais. L’état-major, qui contrôle l’ensemble de la Farn, est situé à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine).

L’objectif de cette force est d’intervenir, en moins de 24h dans n’importe qu’elle centrale nucléaire française, pour apporter du soutien humain et le matériel nécessaire pour face à un accident. Dans l’éventualité d’une catastrophe naturelle comme celle qui a frappé Fukushima, les membres de la Farn devraient notamment garantir l’approvisionnement en eau et en électricité, afin d’éviter la surchauffe du réacteur.

Selon EDF, les équipes sont mobilisables en 1 heure pour prêter main forte aux équipes d’intervention d’urgence des centrales. A leur disposition, d’importants moyens matériels comme des pompes mobiles, des groupes électrogènes, des camions, des barges ou encore des engins de levage.

Cette unité spéciale compte aujourd’hui 150 “pompiers” du nucléaire. Selon les plan d’EDF, le groupe devraient atteindre un total de 300 personnes.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 9 Août 2018
En 2003, la Belgique était l'un des tout premiers pays de l'Union Européenne à décider de sortir de l'énergie nucléaire. Mais quinze ans après, les réacteurs nucléaires belges sont toujours en activité... et la sortie du nucléaire n'est pas encore…
lun 27 Mai 2013
Le Conseil d’analyse économique est une instance missionnée pour éclairer les choix du gouvernement en matière économique. Le dernier rapport publié par le CAE, intitulé « Énergie et compétitivité », affirme que la fermeture anticipée des installations nucléaires françaises doit…
mar 14 Mar 2017
Alors que les candidats à l'élection présidentielle Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon prônent dans leur programme la nécessité pour la France de sortir sans délai de l'énergie nucléaire, l'Institut Montaigne s'est intéressé au coût réel d'une telle mesure. Et la…
lun 24 Nov 2014
Le ministère bolivien des Hydrocarbures et de l'Énergie ainsi que celui des Mines et de la Métallurgie ont signé quatre lettres d'intention avec une délégation du Commissariat à l'Énergie Atomique et à l'énergie alternative (CEA) français. Ces documents ont pour…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.