Quel est le rôle des barrages hydroélectriques en période de crues ? - L'EnerGeek

Quel est le rôle des barrages hydroélectriques en période de crues ?

Barrage_Grangent_crue_Nico42100

La plupart des barrages hydroélectriques n’ont pas vocation à écrêter une crue. Toutefois les barrages de retenue peuvent, dans certaines circonstances, permettre de limiter l’impact d’une crue.

En effet, si le lac de retenue n’est pas rempli jusqu’à son niveau maximal au moment du déclenchement de la crue, il peut permettre de stocker une partie du volume d’eau générée par ce phénomène naturel.

Les évacuateurs de crues, qui sont localisés en haut ou en fond du barrage, participent ensuite au lissage des débits en aval. De cette manière la violence de la crue est en partie tempérée (même si les barrages n’ont pratiquement aucun effet sur les crues les plus violentes). Ces évacuateurs, conçus pour le passage de débits extrêmes garantissent la résistance du barrage à une crue millénale.

La règle d’or demeure de ne jamais aggraver une crue : le débit sortant ne doit donc à aucun moment dépasser celui du débit entrant dans le lac de retenue. Et en aucun cas la retenue ne doit submerger le barrage.

[stextbox id=”info”]Un phénomène naturel anticipé grâce à des stations de mesure[/stextbox]

Une telle gestion des crues grâce aux ouvrages hydrauliques est le fruit d’un travail d’anticipation : en amont des cours d’eau, des stations de mesures automatiques des précipitations et des débits permettent de transmettre des données précieuses. Ces données recueillies en différents points des cours d’eau sont télétransmises à la Direction Technique Générale d’EDF qui les analyse et les croise avec celles de Météo France. L’exploitant du barrage connaît ainsi à l’avance l’étendue d’une crue naissante, peut estimer quels seront les débits une fois que la crue aura atteint l’ouvrage hydraulique,  et il peut donc prendre en temps voulu des mesures adaptées.

La gestion des crues opérées par l’exploitant électricien des barrages reste toutefois soumise aux consignes d’exploitation validées par les pouvoirs publics (DREAL, préfectures). Consignes auxquelles les employés d’EDF opérant sur les barrages de retenue doivent être formés.

Cette formation se fait notamment grâce à un simulateur de gestion hydraulique des barrages. Il permet aux agents d’apprendre à réagir face à des crues d’ampleur variable, ou de faire face à un incident technique comme la perte d’informations sur la crue, ou même l’arrêt d’une turbine.

Rédigé par : jacques-mirat

Avatar
jeu 7 Mar 2013
Le barrage de Marèges est situé sur les communes de Liginiac, en Corrèze et de Saint-Pierre, dans le Cantal. Inauguré en 1935, il s’agit du plus ancien des barrages de la haute vallée de la Dordogne. Situé dans le Massif…
jeu 14 Avr 2016
Le ministère de l'environnement et de l'énergie a publié une synthèse qui résume les actions de Ségolène Royal au cours des deux dernières années. Parmi les huit grands chapitres, le premier volet intitulé « Loi transition énergétique au service de l’emploi, des entreprises,…
mer 16 Déc 2015
Alors que le journaliste scientifique de Libération, Sylvestre Huet, s’interroge sur la crédibilité du scénario 100% énergies renouvelables proposé par l’ADEME, de vrais doutes subsistent sur l’évolution du mix-énergétique français. Récemment, le PDG d’EDF, Jean-Bernard Lévy, évoquait sur ce point…
mer 21 Août 2013
L’Australie produit presque la totalité de son électricité grâce aux énergies fossiles. Dépourvu de production nucléaire, le pays assure le reste de sa production électrique grâce aux énergies renouvelables. Selon les chiffres de l’Observ’ER, l’Observatoire des énergies renouvelables, les énergies…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.