France - Japon : une coopération nucléaire étendue et renforcée - L'EnerGeek

France – Japon : une coopération nucléaire étendue et renforcée

Lors de la visite au Japon de François Hollande du 6 au 8 juin dernier, la France et le Japon ont renforcé les termes de leur coopération dans le domaine de l’énergie nucléaire.

La coopération concerne toute la filière du nucléaire, de l’approvisionnement en uranium jusqu’au recyclage des combustibles usagés et associe les chercheurs, les organismes de sureté et les industriels.

Le Comité Nucléaire franco-japonais, créé en 2011, structure la coopération qui au début ne traitait que du domaine de la Recherche et du Développement dans le nucléaire.

La coopération franco-japonaise se construit aujourd’hui autour de six thèmes principaux : l’importance du nucléaire dans la politique énergétique de la France et du Japon, la sûreté nucléaire, le cycle des combustibles (approvisionnement, recyclage), la recherche et le développement, la coopération industrielle, et le démantèlement et la décontamination de la centrale TEPCO de Fukushima.

Un des points essentiels de la coopération franco-japonaise est l’axe concernant les combustibles. A ce sujet, l’entreprise française Areva a signé un accord avec la Japan Nuclear Fuel Limited (JNFL) pour la mise en servie de l’usine de retraitement de combustibles usagés Rokkasho-Mura.

Areva a également conclu un accord avec JNFL pour la construction d’une usine de fabrication de MOX (oxyde mixte d’uranium et de plutonium). Le MOX est un combustible nucléaire dont Areva assure la production depuis 1987.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 11 Mar 2016
La ministre du Logement et membre du parti écologiste, Emmanuelle Cosse, a profité de son passage au Grand Jury de RTL pour rappeler les engagements du gouvernement sur le nucléaire. Quelques jours plus tard, la ministre de l’Energie, Ségolène Royal, a entre…
jeu 21 Juil 2016
Le mardi 19 juillet, la Commission européenne a lancé « une enquête approfondie sur le financement de la restructuration du groupe nucléaire Areva par l’Etat français ». Bruxelles s’inquiète de l’avenir du groupe français et souhaite surtout éviter que de nouvelles aides publiques…
lun 14 Avr 2014
Bernard Bigot, actuel administrateur général du Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives et qui envisage de postuler à un troisième mandat dès janvier 2015, affirme que la construction de 35 réacteurs nucléaires est aujourd’hui inévitable si l’on veut …
lun 4 Mai 2015
Le Conseil d'État de la République populaire de Chine a approuvé mercredi 15 avril la construction d'un réacteur nucléaire pilote baptisé Hualong 1. Ce projet permettra au gouvernement de l'Empire du Milieu de déployer sa technologie de réacteur nucléaire de…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.