France - Japon : une coopération nucléaire étendue et renforcée - L'EnerGeek

France – Japon : une coopération nucléaire étendue et renforcée

Lors de la visite au Japon de François Hollande du 6 au 8 juin dernier, la France et le Japon ont renforcé les termes de leur coopération dans le domaine de l’énergie nucléaire.

La coopération concerne toute la filière du nucléaire, de l’approvisionnement en uranium jusqu’au recyclage des combustibles usagés et associe les chercheurs, les organismes de sureté et les industriels.

Le Comité Nucléaire franco-japonais, créé en 2011, structure la coopération qui au début ne traitait que du domaine de la Recherche et du Développement dans le nucléaire.

La coopération franco-japonaise se construit aujourd’hui autour de six thèmes principaux : l’importance du nucléaire dans la politique énergétique de la France et du Japon, la sûreté nucléaire, le cycle des combustibles (approvisionnement, recyclage), la recherche et le développement, la coopération industrielle, et le démantèlement et la décontamination de la centrale TEPCO de Fukushima.

Un des points essentiels de la coopération franco-japonaise est l’axe concernant les combustibles. A ce sujet, l’entreprise française Areva a signé un accord avec la Japan Nuclear Fuel Limited (JNFL) pour la mise en servie de l’usine de retraitement de combustibles usagés Rokkasho-Mura.

Areva a également conclu un accord avec JNFL pour la construction d’une usine de fabrication de MOX (oxyde mixte d’uranium et de plutonium). Le MOX est un combustible nucléaire dont Areva assure la production depuis 1987.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 21 Jan 2013
Vladimir Poutine a annoncé que la Russie allait accorder un crédit de 500 millions de dollars pour lancer le chantier de la première centrale nucléaire du Bangladesh. La centrale nucléaire sera située à Ruppur, à 200 kilomètres de la capitale…
mer 25 Sep 2019
Le débat sur le nucléaire n’est jamais clôt, même si c'est ce soir que se termine le débat public sur le plan national de gestion des matières et déchets radioactifs (PNGMDR).  Hier, le 24 septembre 2019, le World Nuclear Industry…
lun 9 Déc 2019
Ce dimanche 8 décembre 2019, le réacteur numéro 2 de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse a pu être redémarré. L'ensemble de la centrale était à l'arrêt depuis le séisme qui a frappé l'Ardèche le 11 novembre. Avec des conséquences importantes…
jeu 17 Avr 2014
Par erreur, de l’eau hautement contaminée a été déversée dans l’un des bâtiments de la centrale de Fukushima. L’incident a été révélé par un courriel de la compagnie Tokyo Electric Power (Tepco), chargé de stocker l’eau souterraine en amont des réacteurs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.