La polémique fait trembler la centrale nucléaire iranienne - L'EnerGeek

La polémique fait trembler la centrale nucléaire iranienne

La centrale nucléaire de Bouchehr, située au sud-ouest de l’Iran, est au cœur d’une polémique liée au récent tremblement de terre qui a touché la région.

En effet, lundi 10 juin, l’ambassadeur d’Iran à Moscou, Mohammad Reza Sadjadi, a soulevé la présence d’un problème technique. Ce problème serait lié au dysfonctionnement des générateurs suite au séisme survenu le 17 avril dernier à 950 kilomètres de Bouchehr.

Cette hypothèse a été totalement démentie par le vice-ministre des Affaires étrangères, Abass Araghchi. Selon lui, des arrêts répétés ont certes eu lieu mais ils sont le résultat de tests dans le but d’optimiser la capacité de la centrale, et celle-ci suit “ses activités normales et naturelles”.

Conséquences du séisme

Le 17 avril dernier, la ville de Khash située à 950 kilomètres de la centrale de Bouchehr a subi deux forts séismes d’une magnitude de 7,5. Suite à ce tremblement de terre, les responsables de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) ont signalé de larges fissures inquiétantes.
L’ambassadeur iranien se veut rassurant et indique que “La centrale du Bouchehr peut résister à des tremblements de terre encore plus importants”.

Un enjeu politico-énergétique

La centrale de Bouchehr est aujourd’hui l’unique source d’électricité nucléaire en Iran depuis 2011. Elle est le fruit d’une association entre la Russie (les constructeurs) et l’Iran, construite en dépit de vives protestations d’Israël et des Etats-Unis.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 17 Juil 2014
Mardi 24 juin, la Fédération Française des Métiers de l’Incendie a remis le 21ème Oscar de la sécurité incendie à la Division production nucléaire EDF de la centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux (Loir-et-Cher). La distinction reçue par cet établissement en considération des…
jeu 9 Nov 2017
Afin de garantir la transparence des informations et d’établir un rapport de confiance entre les acteurs du nucléaire, le public et les institutions internationales (AIEA), une échelle de gravité a été créée au début des années 1990 en cas d’anomalie,…
mer 17 Sep 2014
L'autorité fédéral de réglementation nucléaire (FANR) des Emirats Arabe Unis a validé cette semaine la construction des unités 3 et 4 de la centrale nucléaire de Barakah située dans le Golfe Persique à l'Ouest d'Abou Dabi. Un projet porté par…
jeu 29 Jan 2015
L'Inspection Fédérale de la Sécurité Nucléaire suisse (IFSN), autorité de surveillance du secteur nucléaire helvétique, a annoncé qu'elle acceptait les mesures proposées par les Forces Motrices Bernoises (BKW) pour prolonger jusqu'en 2019 la durée de vie de la centrale nucléaire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.