Hautes-Pyrénées : avec Ha-Py Energie, plein feux sur le photovoltaïque

Hautes-Pyrénées : avec Ha-Py Energie, plein feux sur le photovoltaïque

hautes pyrenees ha-py energie photovoltaique - L'Energeek

Ce vendredi 6 mars 2020 se tient l’assemblée générale constitutive de Ha-Py Energie, une société d’économie mixte (SEM) fondée par le Syndicat Départemental d’Energie des Hautes-Pyrénées (SDE 65) et une filiale du Crédit Agricole. Cette SEM va investir dans les projets d’énergies renouvelables dans le département, notamment en matière de photovoltaïque.

Ha-Py Energie, une SEM dédiées aux renouvelables dans les Hautes-Pyrénées

Pour intégrer davantage de renouvelables intermittents (éolien et photovoltaïque notamment) dans le mix électrique, le réseau électrique français va changer de paradigme. Il doit basculer d’une logique de production centralisée, s’adaptant à la demande, vers une logique de production décentralisée, avec un maximum de flexibilité pour pouvoir ajuster la demande à une offre intermittente.

Dans cette optique, les centres de décision et les acteurs de la production électrique tendent également à se décentraliser. Pour réussir sa transition énergétique, la France doit compter sur des ancrages locaux forts et agiles, pouvant s’adapter à la spécificité des territoires.

Le département des Hautes-Pyrénées a ainsi piloté la création d’une SEM énergétique, Ha-Py Energie, dont l’assemblée générale constituante se tient ce vendredi 6 mars 2020. “C’est le début d’une grande et belle aventure, qui permettra d’accélérer encore un peu plus la transition énergétique sur notre territoire”, expose Daniel Frossard, président du SDE 65.

Ha-Py Energie est une « société d’économie mixte portée par le SDE 65, en partenariat avec CAPGEN – la filiale énergie du Crédit Agricole Pyrénées-Gascogne – qui représente une certaine force de frappe au niveau du département, pour construire, investir et exploiter des centrales de production d’énergies renouvelables, avec une première phase concernant essentiellement le photovoltaïque », complète Bruno Rouch, directeur du SDE 65.

Dès 2021, le capital de la SEM sera ouvert à d’autres investisseurs – le département, l’Agence régionale énergie climat, et éventuellement un autre partenaire financier -, portant son capital à 2,5 millions d’euros, contre 1,1 millions d’euros aujourd’hui (900 000 pour le SDE 65, 200 000 pour CAPGEN).

« Créer une énergie propre et compétitive participera à l’attractivité de notre territoire »

Ha-Py Energie est spécialisée dans les énergies renouvelables, à tous les niveaux de la chaîne (production, valorisation, distribution, stockage, fourniture). Dans les faits, elle sera d’abord centrée sur le photovoltaïque, avec pas moins de onze projets déjà lancés, pour un budget total de 38 millions d’euros : « Nous réaliserons directement six d’entre eux, notamment l’installation d’une centrale au sol de production photovoltaïque sur l’ancienne décharge de Capvern, pour laquelle nous venons d’obtenir le permis de construire », détaille le directeur de Ha-Py Energie, Jean Chanéac.

Les cinq autres projets seront exécutés avec des développeurs dans le cadre de sociétés projets, dans lesquelles la SEM entrera au capital entre 10 % à 50 %. “Grâce à une production solaire qui sera atteinte, 90 % du temps, l’ensemble de ces nouveaux équipements permettra de produire une puissance totale de 48 MWc, de quoi couvrir la consommation annuelle de 11 700 foyers”, précise Daniel Frossard, qui va prendre aujourd’hui la présidence de Ha-Py Energie.

Mais cette première fournée de projets n’est que le début d’un voyage au long cours : “Nos actions s’étendront progressivement à l’ensemble du département. Nous apporterons aussi notre concours à des opérations favorisant la maîtrise de l’énergie ou de nature à réduire le recours aux énergies fossiles dans le but d’accroître la participation aux objectifs de politiques publiques de réduction des émissions de gaz à effet de serre”, affirme Daniel Frossard.

L’objectif de cette SEM est d’ailleurs d’employer au maximum des entreprises locales et offrir un retour financier aux collectivités partenaires. « Créer une énergie propre et compétitive participera à l’attractivité de notre territoire », conclue le SDE 65

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 17 Mar 2015
Et si l’eau qui circule dans les canalisations de nos villes pouvait servir à alimenter à la fois nos robinets et nos ampoules ? C’est l’ambition de la start-up allemande Aquakin, qui met au point des solutions pour produire de l’hydroélectricité sans…
ven 29 Déc 2017
Le Keroman, ancienne base de sous-marin de la Seconde Guerre mondiale située dans le port de Lorient, est en pleine révolution : le toit de l’un des bunkers de la base doit bientôt accueillir des panneaux solaires. Mais le projet…
ven 6 Avr 2018
Consacrée dans la loi du 17 août 2015, la transition énergétique fixe les grands objectifs à atteindre dans le but de rendre notre système de production et de consommation énergétique plus "vertueux" dans l’avenir. Un projet à la fois nécessaire…
lun 10 Juil 2017
Les énergies renouvelables éolienne et photovoltaïque connaissent depuis plusieurs années maintenant une progression constante, et avec elles, se développent logiquement de nouveaux savoir-faire et compétences associés dans la gestion et la maintenance de ces installations. Un secteur d'activité dans lequel…

COMMENTAIRES

  • Voilà le genre d’initiative qu’il faut multiplier, et vite. C’est durant la phase diurne que l’activité économique a besoin d’électricité, et c’est aussi durant cette phase du cycle de 24 heures que le Soleil est le plus généreux.

    Répondre
  • L’hiver, l’apport solaire photovoltaïque est négligeable, et le reste de l’année, le pays est excédentaire en électricité(exportations records en 2018 et 2019) . De gros investissement pour rien (sauf pour les investisseurs). Aucun impact sur le contenu carbone non plus !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.