Mise en cause bien souvent pour son intermittence, l'énergie solaire procure encore aujourd'hui des rendements faibles du fait de certaines limites technologiques et de conditions météorologiques changeantes. Pourtant, comme le fait remarquer Jean-François Guillemoles, directeur de recherche au CNRS, dans le journal du CNRS, l'énergie solaire est bel et bien permanente et régulière (tant qu'il fait jour), et nécessite simplement d'être ...