Une équipe de chercheurs de chez Microsoft travaille depuis trois ans sur un projet baptisé Microsoft Natick qui vise à déterminer la faisabilité technique d’un nouveau type de data center, capable d’être immergé pour de longues périodes au fond de l'océan. À l'heure où les activités liées au cloud ne cessent d'augmenter, le géant américain de l'informatique compte s'appuyer sur ...