Si des tensions géopolitiques persistent entre Moscou et ses partenaires occidentaux, autour du dossier syrien notamment, Gazprom serait malgré tout sur le point de trouver un accord avec l’Union européenne sur le projet Nord Stream 2.  (suite…)