Si les transports, le logement ou la production thermique d’électricité sont généralement montrés du doigt pour expliquer les rejets de CO2 dans l’atmosphère, ils ne sont pas les seuls secteurs d’activité responsables du réchauffement des températures mondiales. L’alimentation représente de son côté entre 20 et 50% de notre empreinte environnementale individuelle compte tenu des méthodes de production appliquées dans l’industrie ...