A l’occasion du deuxième anniversaire de la catastrophe de Fukushima, la ministre de l’Environnement du Développement Durable et de l’Energie Delphine Batho a déclaré que si la France avait besoin durablement d’une part de nucléaire, la sûreté dans ce domaine consistait désormais à « envisager l’inenvisageable ». Quelles leçons la France a-t-elle tirées de la catastrophe japonaise, et quelles mesures de sûreté ...