Fragilisé par la crise post-électorale meurtrière de 2010-2011, le réseau électrique national de Côte-d'Ivoire se développe désormais à un rythme soutenu. Les projets de lignes et de centrales électriques se succèdent et s'appuient à la fois sur une volonté politique nouvelle et le retour des investissements étrangers dans une économie florissante. Dernier exemple en date, le groupe énergétique allemand Siemens ...