Rénovation énergétique : les labels et certifications pour faire le bon choix

Rénovation énergétique : les labels et certifications pour faire le bon choix

renovation_energetique_certifications_labels_artisans

Présentée comme la solution pour réduire votre facture énergétique et participer à la lutte contre le réchauffement climatique, la rénovation énergétique des logements est aujourd’hui fortement encouragée par le gouvernement. Les mécanismes de soutien financier sont de plus en plus accessibles et le nombre d’artisans et d’entreprises sur le marché ne cesse d’augmenter. Pour autant, les performances des acteurs de la filière ne semblent pas toujours optimales et le choix du bon prestataire peut parfois s’avérer difficile pour le consommateur. Un certain nombre de certifications et de labels peuvent toutefois vous aider à faire le bon choix en fonction du type de travaux que vous souhaitez réaliser.

Le label RGE et l’éco-conditionnalité des aides publiques

Si la logique de certification et de labellisation mise en place par l’Etat et l’Ademe vise avant tout à rassurer et à aiguiller le consommateur dans son projet de rénovation, elle constitue également un indicateur et une base sur laquelle seront attribuées les aides publiques en matière de rénovation énergétique. Le gouvernement, qui souhaite par tous les moyens encourager la rénovation durable des bâtiments, a mis en place un certain nombre de subventions destinées aux travaux d’amélioration de la performance énergétique comme l’éco-prêt à taux zéro ou le crédit d’impôt pour la Transition énergétique (CITE), et a agrémenté ces aides d’un dispositif d’éco-conditionnalité officialisé par décret le 18 juillet 2014. Ce dispositif conditionne l’attribution de ces subventions et impose le recours à des professionnels labellisés RGE (Reconnus garant de l’environnement) depuis le 1er janvier 2015.

Cette certification a pour objectif de sécuriser les particuliers qui souhaitent s’engager dans des travaux d’économies d’énergie sur la qualité et la compétence des professionnels, et de soutenir la formation des artisans et professionnels aux travaux d’amélioration de la performance énergétique des bâtiments anciens. Selon l’arrêté du 18 juillet, l’artisan RGE doit assurer tout ou partie de la fourniture et de la pose des produits de construction ou équipements utilisés. Il assume « l’entière responsabilité des travaux donnés en sous-traitance, et le cas échéant, ne peut sous-traiter les travaux relevant de sa qualification qu’à des entreprises elles-mêmes titulaires d’un signe de qualité délivré pour ces mêmes travaux ». L’entreprise assure également une prestation de conseil et d’accompagnement du maître de l’ouvrage jusqu’à la réception des travaux. On estime aujourd’hui à près de 65.000 le nombre d’artisans et d’entreprises certifiés RGE, représentant plus de 40% des salariés travaillant dans le bâtiment en France.

La formation FEEE bat, une garantie d’expertise en performance énergétique

Les entreprises de travaux qui souhaitent obtenir ce label RGE doivent donc disposer d’une qualification professionnelle, démontrer leur compétence en efficacité énergétique et se soumettre à des contrôles réguliers. Ils peuvent également, lorsque cela est nécessaire, suivre la formation FEEE Bat Rénove lancée en 2007 sous l’impulsion d’EDF et des organismes professionnels FFB et CAPEB. Cette formation permet aux professionnels du secteur de devenir experts en performance énergétique et de valider les prérequis en vue de l’obtention du label RGE.

Une fois la formation validée, ils sont en mesure par exemple de conseiller les particuliers sur leurs projets, en prescrivant et en mettant en œuvre les techniques qui concourent à la performance énergétique des logements. L’intérêt de faire appel à une entreprise labélisée FEE Bat est donc de pouvoir obtenir des conseils plus complets, prenant en compte l’ensemble des aspects de votre projet de rénovation (isolation, ventilation, ouvrants, chauffage…).

Rénovation énergétique : des organismes de qualification par champs de compétences

Si ces labels attestent de manière générale de la capacité à réaliser des travaux spécifiques, de la qualité des services annexes, ou du choix des bons matériaux et produits utilisés lors des travaux, ils ne peuvent être attribués de la même manière selon les disciplines. A ce jour, cinq organismes de qualification conventionnés par l’Etat sont à même de délivrer la certification RGE (Qualibat, Qualit’EnR, Qualifelec, Certibat et Cequami), et permettent de rassurer sur la qualité de la prestation offerte et la prise en compte de la dimension environnementale.

– Qualibat tout d’abord, décerne un label assez général qui repose avant tout sur la transparence des informations administratives, juridiques, financières et techniques de l’entreprise. Ce label atteste de la crédibilité et de la performance de l’artisan ou de l’entreprise, et permet une première vérification sur la solidité et le sérieux du prestataire choisi. En matière énergétique, ce label offre aux professionnels la possibilité de valoriser les CEE pour le solaire thermique, le bois énergie et les pompes à chaleur, et comprend dans sa nomenclature la qualification Eco Artisan. Attribuée par la CAPEB, cette qualification distingue les artisans qui s’engagent dans l’amélioration du confort et de la performance énergétique du logement, et se chargent du suivi du projet de la conception à la réalisation des travaux.

– Les labels Qualit’ENR ont été créés pour valoriser les spécialités, les compétences et les savoir-faire des artisans pour une filière donnée, spécialement dans le domaine des énergies renouvelables. L’association Qualit’ENR propose en effet plusieurs labels de qualifications et de certifications attestant des compétences d’un artisan ou d’une entreprise pour un métier donné comme l’installation d’un système de solaire thermique (Qualisol), d’un système solaire photovoltaïque (QualiPV), d’un poêle à bois (Qualibois), ou d’une pompe à chaleur (QualiPAC).

– Qualifelec est, comme son nom l’indique, spécialisé dans le secteur de l’électricité et permet de qualifier un électricien ou une entreprise du génie électrique en matière de performance énergétique et digitale.

– Certibat et Cequami enfin sont des certifications plus larges attribuées par le Cofrac (Comité Français d’Accrédition). Certibat certifie une offre globale de construction et a mis en place depuis 2014 une certification RGE, délivrée pour quatre ans, après contrôle sur le chantier. Elle porte sur la capacité d’une entreprise à mettre en place et gérer les travaux de rénovation énergétique d’un bâtiment (y compris les agrandissements et extensions), dans le cadre d’une amélioration de la performance énergétique. De son côté, la certification NF Maison Rénovée de Cequami a été intégrée au dispositif RGE dès 2013, et permet à tous les professionnels NF Maison Rénovée RGE de faire bénéficier des aides associées à leurs clients.

Crédits photo : Qualit’ENR

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 17 Nov 2017
Considérant la performance énergétique et environnementale, non pas comme un handicap, mais bien comme une opportunité de développement, l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) veut promouvoir les mesures d’efficacité énergétique au sein des entreprises françaises. L’Ademe…
lun 1 Mai 2017
Moins connu que son alter ego le gaz de schiste, le pétrole de schiste est pourtant devenu en l’espace de quelques années synonyme d’un nouvel eldorado pour l’industrie pétrolière. Très développé aux Etats-Unis, il fait l’objet d’une compétition féroce sur…
jeu 2 Oct 2014
L'abandon progressif du nucléaire en Allemagne est loin d'être sans conséquence, et si le recours croissant au charbon dans la production électrique a déjà entraîné une hausse des émissions de CO2 (un comble pour un "tournant énergétique"), il pourrait également avoir un…
ven 9 Juin 2017
Malgré l’ampleur des critiques portées à l’encontre de ce projet à l’international et le refus de nombreux organismes financiers de participer au tour de table, le groupe indien Adani a finalement annoncé, mardi 6 juin 2017, le début prochain des…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *