Bruxelles autorise un nouveau mécanisme de capacité français - L'EnerGeek

Bruxelles autorise un nouveau mécanisme de capacité français

capacite_approvisionnement_commission_europeenne_bruxelles

La Commission européenne a autorisé, mercredi 7 février 2018, des mécanismes de capacité permettant de garantir la sécurité des approvisionnements en électricité en France, en Allemagne et dans quatre autres pays de l’Union européenne, estimant que ces mesures étaient conformes au respect de la concurrence sur le marché unique. Le dispositif français, envisagé par le gouvernement dans le but de garantir durablement la sécurité d’approvisionnement lors des pics de consommation hivernaux, consiste à rémunérer les clients gros consommateurs (souvent des industriels) pour qu’ils réduisent leur consommation d’électricité pendant les heures de tension sur le réseau.

Alors que la consommation d’électricité des Français augmente progressivement depuis plusieurs années, aussi bien en période creuse qu’en période de pointe, répondre à ces besoins croissants via un système d’approvisionnement efficient constitue un des principaux enjeux de la transition énergétique. Le gouvernement proposait dans ce cadre la mise en place d’un nouveau mécanisme de capacité destiné à rémunérer les efforts consentis par certains clients gros consommateurs.

Une prime d’effacement conforme aux règles de la concurrence communautaire

Ce mécanisme d’Etat, appelé également « prime d’effacement», prévoit d’attribuer une rémunération aux clients en « capacité » de réduire volontairement leur consommation d’électricité à un « instant t », et permet ainsi de sécuriser l’approvisionnement électrique lors des pics de consommation très fréquents en France. Ce projet ambitieux restait toutefois conditionné à l’approbation de la Commission européenne, qui souhaitait s’assurer de sa conformité aux règles de l’UE en matière d’aides d’Etat, craignant qu’il ne puisse porter atteinte à la concurrence sur le marché de l’électricité. « La Commission européenne a autorisé, en vertu des règles de l’UE en matière d’aides d’État, des mécanismes de capacité dans le secteur de l’électricité en Allemagne, en Belgique, en France, en Grèce, en Italie et en Pologne », écrit l’exécutif européen dans un communiqué publié mercredi 7 février 2018. « Elle a estimé que ces mesures contribueront à garantir la sécurité d’approvisionnement tout en préservant la concurrence dans le marché unique ».

D’autres dispositifs ont également été validés, en Allemagne et en Belgique où les mécanismes sont avant tout des réserves stratégiques temporaires qui ne sont disponibles qu’en cas d’urgence, mais aussi en Italie, en Pologne ou en Grèce où les systèmes proposés se rapprochent plus de la version française.

Crédits photo : PS

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 30 Mai 2016
Afin de moderniser le réseau électrique de la région Hauts-de-France, l’entreprise Réseau de transport d’électricité (RTE) va investir plus de 500 millions d'euros d’ici 2018. L’objectif est notamment de faire face au développement des énergies renouvelables, et de l’éolien en…
jeu 24 Mai 2018
Indispensable pour accompagner l’évolution du réseau électrique mais souvent critiqué trop rapidement, Linky équipe d’ores et déjà près de huit millions de foyers français et sera déployé sur l’ensemble du territoire d’ici 2021. Ce nouveau compteur électrique communicant offre selon…
jeu 8 Fév 2018
Avec plus de 600 millions de personnes sans électricité et des besoins croissants, l'Afrique reste confrontée aujourd'hui à de nombreux problèmes d'approvisionnement énergétique, alors même qu'elle dispose de ressources renouvelables abondantes. L'exploitation de ces énergies propres et le développement de…
ven 30 Août 2013
Téléviseur en veille au lieu d’être éteint, lumière allumée dans une pièce inoccupée, chargeur qui reste sur une prise alors que le téléphone portable est retiré… De la fin du mois d’août à la mi-septembre, EDF lance une campagne publicitaire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *