Tarifs réglementés du gaz : forte hausse de 6,9% en janvier 2018

Tarifs réglementés du gaz : forte hausse de 6,9% en janvier 2018

tarifs-reglementes-gaz

Après avoir enregistrés une hausse de près de 1% en décembre, les tarifs réglementés du gaz naturel, appliqués par Engie à plusieurs millions de clients en France, ont connu une nouvelle augmentation pour débuter l’année 2018. Cette hausse qui atteint 6,9% pour le seul mois de janvier, répercute à la fois l’augmentation de la taxe intérieure sur la consommation de gaz naturel (TICGN), et celle des coûts d’approvisionnement du fournisseur Engie.

Depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, les 10,6 millions de consommateurs français abonnés au gaz ont le choix entre les tarifs réglementés de l’ancien monopole, et les prix de marché, proposés tant par Engie que par ses concurrents (EDF, Direct Energie, Eni, Lampiris, etc). Les tarifs réglementés du gaz, auxquels sont encore soumis près de 5,8 millions de consommateurs, n’incluent pas les diverses taxes, mais comprennent les coûts d’approvisionnement d’Engie, et sont révisés mensuellement par la Commission de régulation de l’énergie (CRE), selon une formule qui prend en compte notamment les prix du gaz sur le marché de gros et le cours du baril de pétrole.

Une hausse de la contribution climat énergie

Hors taxes, ces tarifs ont augmenté en moyenne de 2,3% au 1er janvier 2018, reflétant la hausse des prix du gaz sur les marchés de gros. « Cette hausse est de 2,4% pour les consommateurs utilisant le gaz pour se chauffer, de 0,7% pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson, et de 1,4% pour ceux qui ont un double usage cuisson et eau chaude« , précise dans un communiqué la CRE. A ces évolutions s’ajoute en plus l’impact de la majoration de la taxe intérieure sur la consommation de gaz naturel (TICGN), applicable cette fois-ci à tous les consommateurs particuliers de gaz. Elle passe de 5,88 euros le mégawattheure (MWh), à 8,45 euros, du fait de la hausse de la contribution climat énergie (sorte de taxe carbone), une de ses composantes. Au final, la hausse enregistrée au 1er janvier 2018 pour les tarifs réglementés a donc atteint 6,9%.

Rappelons toutefois que ces tarifs sont actuellement en sursis à la suite d’une décision du Conseil d’Etat rendu en juillet 2017et jugeant ces tarifs comme contraires au droit européen.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
dim 30 Oct 2016
La mise en service commerciale du terminal méthanier de Dunkerque a été retardée de quelques semaines. Après avoir reçu une première livraison de gaz naturel liquéfié en juillet, l’installation sera finalement opérationnelle au mois de décembre. Toutefois, le directeur du…
jeu 5 Jan 2017
Le 3 janvier dernier, le groupe Société générale a renoncé à financer une centrale à charbon en Indonésie, conformément à son engagement de ne pas soutenir des infrastructures incompatibles avec l'accord de Paris sur le climat. Une décision logique pour…
mer 21 Déc 2016
Mises à contribution suite à l'arrêt de plusieurs réacteurs nucléaires cet automne, les centrales thermiques françaises, et celles à gaz en particulier, ont permis de répondre à l'augmentation de la demande en électricité. Elles ont atteint selon le dernier bilan…
jeu 5 Juin 2014
La Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong se caractérise actuellement par une densité moyenne de 6357 habitants/km², mais pouvant atteindre plus de 200.000 habitants/km² dans certains quartiers du centre de la ville. Cette densité ajoutée à un niveau de…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *