Gaz naturel liquéfié (GNL) : Engie se désengage, Total devient n°2 mondial

Gaz naturel liquéfié (GNL) : Engie se désengage, Total devient n°2 mondial

Gaz-naturel-liquefie-GNL-Engie-Total

Alors que le groupe Engie poursuit sa mue et confirme la réorientation de ses activités vers les filières de production énergétique bas carbone, le groupe Total devrait devenir dès 2018, le numéro deux mondial sur le marché du gaz naturel liquéfié (GNL) en rachetant une part des activités d’Engie dans ce domaine. Le géant pétrolier français devrait notamment acquérir auprès de son compatriote un portefeuille d’activités amont GNL pour une valeur d’entreprise de 1,49 milliard de dollars (soit environ 1,27 milliards d’euros).

Engie poursuit son plan de transformation avec une nouvelle opération majeure annoncée mercredi 8 novembre 2017 : la cession au groupe Total de toutes ses activités amont GNL (liquéfaction, transport maritime et négoce international) pour une valeur totale de 2,04 milliards de dollars, incluant un complément de prix pouvant aller jusqu’à 550 millions de dollars, en cas d’amélioration des marchés (actuellement déprimés) ces prochaines années. Cet accord porte sur les activités de liquéfaction (notamment la participation dans le gros projet Cameron LNG aux États-Unis), le transport maritime (10 méthaniers), le négoce international de gros de GNL (avec des approvisionnements venant d’Algérie, Nigéria, Russie…) ainsi que des réservations de capacités dans les terminaux de regazéification en Europe, et fera du groupe pétrolier français le numéro 2 mondial sur ce marché.

Engie croit aux gaz verts

Pour Engie, ce projet de cession vise avant tout à réduire son exposition à l’évolution du prix des commodités, et clôt le mouvement engagé par le groupe pour sortir des activités amont dans le domaine du pétrole et du gaz, après l’annonce de la cession de sa filiale Engie Exploration & Production International en mai dernier. « Avec ce projet de transaction, Engie concrétise une fois de plus sa capacité à exécuter son plan de transformation et à améliorer son profil de risque, en réduisant son exposition à l’évolution du prix des commodités. Total est la société la mieux placée pour poursuivre le développement des équipes et des activités de liquéfaction, transport maritime et négoce international de GNL », explique la directrice générale du groupe, Isabelle Kocher.

L’énergéticien français conserve toutefois ses activités aval GNL, notamment les infrastructures de regazéification et la commercialisation de GNL de détail aux clients finaux, dans lesquelles il devrait même accélérer son développement. Convaincu par ailleurs du rôle majeur que les gaz verts, biogaz et hydrogène renouvelable, sont appelés à jouer dans la transition énergétique, Engie s’est doté en parallèle d’une entité dédiée au développement de l’hydrogène renouvelable et a signé un accord par lequel il devient le fournisseur prioritaire de Total pour le biogaz et l’hydrogène renouvelable.

Crédits photo : Engie

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 20 Juin 2017
De plus en plus compétitives, les énergies éolienne et solaire devraient remplacer progressivement le charbon dans le mix énergétique mondial. Selon un nouveau rapport réalisé par Bloomberg New Energy Finance (BNEF) et publié jeudi 15 juin 2017, la baisse continue…
ven 27 Mai 2016
Alors qu'il se rendra en Chine au mois de juin, le président russe, Vladimir Poutine, souhaite renforcer la coopération énergétique avec son voisin asiatique. Selon le ministre des affaires étrangères, Sergueï Lavrov, la « coopération avec la Chine est une priorité clé ». (suite…)
mer 24 Fév 2016
Les producteurs de pétrole tentent de réagir à la chute des cours pétroliers. Ainsi, l’Arabie saoudite, la Russie, le Venezuela et le Qatar viennent d’annoncer la signature d’un accord visant à « geler la production ». De nouvelles mesures pourraient être prises…
mer 13 Avr 2016
La filière française de conversion d'électricité renouvelable en gaz est lancée. GRTgaz et le Grand Port Maritime de Marseille ont en effet annoncé le 30 mars dernier la signature officielle des accords industriels qui ouvrent la voix au développement du…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *