Gaz naturel liquéfié (GNL) : Engie se désengage, Total devient n°2 mondial

Gaz naturel liquéfié (GNL) : Engie se désengage, Total devient n°2 mondial

Gaz-naturel-liquefie-GNL-Engie-Total

Alors que le groupe Engie poursuit sa mue et confirme la réorientation de ses activités vers les filières de production énergétique bas carbone, le groupe Total devrait devenir dès 2018, le numéro deux mondial sur le marché du gaz naturel liquéfié (GNL) en rachetant une part des activités d’Engie dans ce domaine. Le géant pétrolier français devrait notamment acquérir auprès de son compatriote un portefeuille d’activités amont GNL pour une valeur d’entreprise de 1,49 milliard de dollars (soit environ 1,27 milliards d’euros).

Engie poursuit son plan de transformation avec une nouvelle opération majeure annoncée mercredi 8 novembre 2017 : la cession au groupe Total de toutes ses activités amont GNL (liquéfaction, transport maritime et négoce international) pour une valeur totale de 2,04 milliards de dollars, incluant un complément de prix pouvant aller jusqu’à 550 millions de dollars, en cas d’amélioration des marchés (actuellement déprimés) ces prochaines années. Cet accord porte sur les activités de liquéfaction (notamment la participation dans le gros projet Cameron LNG aux États-Unis), le transport maritime (10 méthaniers), le négoce international de gros de GNL (avec des approvisionnements venant d’Algérie, Nigéria, Russie…) ainsi que des réservations de capacités dans les terminaux de regazéification en Europe, et fera du groupe pétrolier français le numéro 2 mondial sur ce marché.

Engie croit aux gaz verts

Pour Engie, ce projet de cession vise avant tout à réduire son exposition à l’évolution du prix des commodités, et clôt le mouvement engagé par le groupe pour sortir des activités amont dans le domaine du pétrole et du gaz, après l’annonce de la cession de sa filiale Engie Exploration & Production International en mai dernier. « Avec ce projet de transaction, Engie concrétise une fois de plus sa capacité à exécuter son plan de transformation et à améliorer son profil de risque, en réduisant son exposition à l’évolution du prix des commodités. Total est la société la mieux placée pour poursuivre le développement des équipes et des activités de liquéfaction, transport maritime et négoce international de GNL », explique la directrice générale du groupe, Isabelle Kocher.

L’énergéticien français conserve toutefois ses activités aval GNL, notamment les infrastructures de regazéification et la commercialisation de GNL de détail aux clients finaux, dans lesquelles il devrait même accélérer son développement. Convaincu par ailleurs du rôle majeur que les gaz verts, biogaz et hydrogène renouvelable, sont appelés à jouer dans la transition énergétique, Engie s’est doté en parallèle d’une entité dédiée au développement de l’hydrogène renouvelable et a signé un accord par lequel il devient le fournisseur prioritaire de Total pour le biogaz et l’hydrogène renouvelable.

Crédits photo : Engie

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 24 Jan 2017
La réforme du code minier arrive devant les députés ce mardi 24 janvier. Sans cesse repoussé ces cinq dernières années, l'étude de ce texte de loi permettra d'imposer aux activités de forage un nouveau cadre réglementaire plus respectueux de l'environnement,…
jeu 19 Oct 2017
Transformer les milliers de kilomètres de route qui jalonnent le territoire français en autant de centrales de production de chaleur, c'est l'ambition de la société Eurovia, filiale du groupe Vinci, qui teste depuis le mois de juillet 2017 sa technologie…
mar 31 Jan 2017
Le groupe énergétique français a annoncé le 29 janvier dernier avoir remporté le contrat et finalisé le financement d'un projet de construction d'une nouvelle centrale à cycle combiné gaz dans la ville de Jubail en Arabie-Saoudite. Cette installation, d'un budget global…
jeu 16 Nov 2017
Alors que le froid est tombé sur la France, les consommateurs ont pris les devants depuis déjà quelques jours en faisant remplir leurs cuves de fioul pour l'hiver qui s'annonce. Et avec 4,6 millions de foyers français qui sont chauffés…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *