Voitures électriques : état des lieux en Europe

Voitures électriques : état des lieux en Europe

voitures-electriques

Les voitures électriques font beaucoup parler d’elles : de nombreuses entreprises s’y intéressent et certains pays projettent un tout-électrique à moyen ou long-terme.
Assurance Location Voiture s’est investi du sujet et a comparé différentes statistiques pour illustrer le succès des voitures électriques en Europe.

voitures-electriques

Si la voiture électrique conquit de plus en plus c’est entre autre grâce aux préoccupations environnementales croissantes. En France par exemple, le transport routier est à l’origine de 80,7 % des émissions de CO2 de l’ensemble des transports. Les véhicules électriques, ne dégageant aucune émission de CO2, ils sont un moyen efficace de lutter contre la pollution atmosphérique et le réchauffement climatique.

Si les ventes de voitures électriques progressent dans la plupart des pays européens, tous sont loin de connaître la même réalité. La Norvège, les Pays-Bas et la Suède sont les premiers pays européens en termes de parts de marché : 19% des véhicules vendus en Norvège en 2016 étaient des véhicules électriques, contre 0,4% au Royaume-Uni ou en Espagne.

Les pays n’avaient d’ailleurs pas le même niveau d’équipement au 1er janvier 2017, comme le montrent les cartes de densité des bornes de recharge sur les territoires.
Les Pays-Bas, malgré la petite taille du pays, détient le plus grand nombre de bornes de recharge parmi les pays étudiés. Il est peu probable pour un conducteur néerlandais de se retrouver en panne sur la route à cause d’une batterie vide !
Il convient de noter que la France, par exemple, a fait de réels progrès depuis janvier 2017 puisque le nombre de bornes de recharge a dépassé la barre des 20 000 points début septembre.

voitures-electriques-bornes-recharge

Une comparaison entre la voiture thermique la plus populaire (VolksWagen) et l’électrique la plus vendue en Europe (Nissan) permet de mettre en lumière les principaux éléments de différenciation.
Le prix d’achat plus élevé et l’autonomie limitée sont souvent les principaux freins à l’achat d’une voiture électrique. Cependant les primes de l’Etat et le faible coût de l’énergie face au prix croissant du pétrole rendent à terme le coût d’utilisation d’une voiture électrique similaire à celui d’une voiture thermique.

voitures-electriques-thermiques

On peut donc espérer des progrès de la part des constructeurs automobiles en matière de batteries et de leur autonomie, tout comme la part des gouvernements en termes d’incitation à l’achat et d’équipement du territoire. Il ne fait nul doute que la voiture électrique fera partie du paysage routier en France et en Europe !

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 25 Juil 2013
Les températures élevées que connaît la France depuis quelques jours entraînent une hausse de près de 2.000 MW de la consommation d’électricité, selon le gestionnaire du réseau électrique, RTE (Réseau de transport d’électricité). La chaleur a donc un impact direct…
lun 18 Fév 2013
Malgré un contexte économique morose, le groupe EDF va recruter 6.000 personnes en 2013. De grandes opérations d’investissement comme la modernisation du réseau électrique ou les projets au Royaume-Uni permettent au groupe de figurer parmi les plus importants recruteurs de…
mer 7 Juin 2017
Selon une enquête réalisée par l’institut d’étude GfK pour Cofidis Retail et publiée mardi 30 mai 2017, les Français propriétaires de leur logement sont en majorité favorables aux énergies renouvelables. Ils seraient déjà plus de 20% à utiliser des énergies…
mer 23 Jan 2013
L'électricité ne pouvant pas être stockée, le niveau de production doit en permanence être suffisant pour répondre à la demande. L’hiver, quand la consommation atteint ses pics annuels, différents leviers sont actionnés pour permettre d'assurer l'équilibre électrique. [stextbox id="info"]Qui assure…

COMMENTAIRES

  • Attention tout de même à ne pas faire trop fantasmer sur le caractère écologique de ces véhicules. électriques.

    Ces voitures sont visiblement moins polluantes tout compris que leurs grandes sœurs thermiques, et ont l’avantage de ne rien émettre sur leurs lieux de circulation, en plus d’être silencieuses et de demander une quantité très faibles de liquides et huiles divers. Très bons côtés donc.

    Mais pour autant, elles sont loin d’être un idéal écologique, je pense qu’il est bon de le rappeler à chaque fois (sans que cela n’enlève rien aux bons points). Fabriquer une voiture est très couteux en matériaux et en énergie, donc très polluant. Sur un VE la batterie est un gros facteur de pollution, en CO2 notamment, et demande des matériaux disponibles en quantité limitées (en attendant on l’espère des batteries différentes à la fois légères, efficaces et moins polluantes). Le bloc moteur lui-même demande des terres rares. Ensuite, il faut bien produire l’électricité. En France nous sommes très décarbonés, l’équation est donc pas mal, mais nucléaire et renouvelables ne vont quand même pas sans quelques émissions de CO2 si on compte toute la chaîne. Enfin il faut penser à la fin de vie du véhicule. De la réutilisation et du recyclage des batteries se mettent en place, mais tout ça ne va pas sans quelques émissions de CO2 supplémentaires.

    Quant aux particules fines, si elles sont moins nombreuses que celles d’un véhicule essence, elles existent quand même (usure des pneus, des freins même si plus faible par le freinage en partie électrique, de la route).

    Donc oui, on peut dire que les voitures électriques sont meilleures que les thermiques. Mais clairement pas écologiques pour autant. Augmenter fortement covoiturage, auto-partage, transports en communs, possibilités de déplacements à pieds ou autres mobilités douces… Tout ça est plus écologique.

    Répondre
  • Rien dans l’article sur le manque à gagner de TICPE et TIPP pour les collectivités publiques. D’autres taxes se mettent en place sur les véhicules thermiques et les factures l’électricité de tous les abonnés. Rien ne se perd !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *